Tout d’abord, je vais vous situer le contexte.

Jeune adolescent, j’étais le « gros lard ». Fait qui se faisait rappeler à moi à tout moment de ma vie d’ado.
Sport :celui qu’on choisissait en dernier car j’étais ce dernier.
Filles : Ha ce brave meilleur et éternel ami .
Camarades :Qu’est-ce qu’on s’en prend plein la tronche !

Passionné de sciences, un chapitre scolaire sur la diététique m’apprit les notions de KiloCalorie ou Kilojoule (énergie quantifiée) ,des principaux groupes alimentaires(protides, glucides, lipides) ,des besoins biologiques du corps humain, et des intervenants digestifs comme les enzymes sur ces principaux groupes.

C’est à 15 ans que je conçois moi même mon programme de diététique sur base de ces nouvelles données. Je comptais juste les calories à l’époque et parallèlement je m’étais lancé à fond dans le sport 3h par jour de foot, tennis, basket etc…

Ce fut un succès total. Mais c’est le hasard et la constitution biologique d’un adolescent de 15 ans qui l’ont permis car ce n’est pas simplement en diminuant les calories que l’on maigrit à long terme. J’avais bien fait les choses mais sans vraiment savoir pourquoi ni ce qu’il s’était passé.

A 17ans je découvre le body building. Dans le temple de la vanité et de l’esthétique je désire améliorer mon apparence, j’écoute ce que l’on me conseillr et ce que j’en ai retenu c’est qu’il fallait apporter à ton corps tous les nutriments nécessaires au développement musculaire alors…Je m’entraîne et je mange beaucoup. Au bout d’un an, j’ai fort grossi et pas que du muscle loin de là.
Premiers essais chez une diététicienne :Mesure de poids sur la balance, quelle sont vos activité quotidiennes, vous mangerez cela, ça fera 1500 francs…
Résultat….Bououhhhh, c’est comme si je n’avais jamais mis les pieds dans cette salle, revenu au point de départ, c’est nul, pourquoi mon dieu mais pourquoiiiiiiii ?

Hum…

Tant pis, je veux savoir. Je lis des articles dans la presse spécialisée en diététique sportive, beaucoup, je les compare avec des articles de journaux médicaux plus sérieux pour m’apercevoir qu’au bout du compte si il y en a qui sont calés en diététique et en métabolisme (façon dont un corps gère ses ressources),ce sont ces messieurs les chercheurs en diététique sportive, ceux là même qui créent les nouveaux records sportifs dont le résultat de leurs recherches se trouvent plus rapidement dans le presse spécialisée qu’aux oreilles des médecins même !
Ils croient tout savoir du haut de leurs six ans de médecine générale même face à ceux dont leur vie est vouée à la recherche sur le métabolisme humain dont la digestion est une majeure partie. Prétentieux vas ! Un médecin n'est pas un diètéticien.(exepté ceux spécialisés en médecine sportive)

Accrochez vos ceintures, ça va déménager les neurones, rien de tel pour maîtriser quelque chose que d’en comprendre les fonctionnements. Je vais tâcher de vulgariser au mieux possible…

Tout d’abord, comprenez que la nature est très bien faite votre corps n’a de signification que par sa capacité à survivre. C’est dans cette optique qu’il gère les nutriments et l’énergie qu’il peut tirer de ceux-ci. Respirer, marcher, chasser, assurer une température de fonctionnement de 36,2° en compensant la température extérieure . Son métabolisme s’adapte en toutes circonstances selon les stimulis extérieures. Absorption de nourriture comprise.
Cela dit vu la diversité génétique, tout le monde ne réagit pas de manière équivalente car tout le monde n’a pas une lignée génétique qui en a eu particulièrement besoin d'une réaction rapide car vous portez en vous les besoins et les carences de vos ancêtres car vous êtes leur version censée être améliorée . Ainsi, certains réagissent plus ou moins fort que d’autres sur un point ou un autre. Ces réactions biologiquement sont observables par des variations hormonales ,substances chimiques produites par des glandes endocrines (interne) dont le facteur variateur peut être alimentaire, résultant de travail musculaire, ou même d’une autre hormone .Comme votre corps est une mécanique bien huilée qui fonctionne en synergie : Il est difficile d’agir sur un point particulier sans en modifier un autre.
Pour survivre, votre corps à besoin de protéïnes, de glucides, de lipides ,de minéraux et métaux ,vitamines. Bref de tout les éléments chimiques simples ou complexes dont il est composé car il se dégrade en permanence et a besoin de se régénérer ceux là même qui servirons aussi à être transformé en énergie au sein des cellules.Ce sont les nutriments.

Les protéïnes :
Ce sont des particules chimiques complexes. Elles se décomposent en acides aminés suite à la digestion et c’est sous cette forme qu’elles seront utilisées par le corps. Sachez que c’est aussi ce dont est formé votre ADN,chaque cellule en contient. Il en existe une multitude, votre corps peux les créer lui même sauf 10. Les dix acides aminé essentiels que seulement la nourriture peux vous apporter. En d’autre terme le corps ne se régénère pas si vous n’en mangez pas assez. C’est aussi la deuxième source d’énergie de votre corps !

Les lipides ou graisses :
Cellules cérébrales, tissus cartilagineux, calorifuge, réserve de secourt….
Il existes différents types de lipides mono-poly insaturés; saturés. Les graisses végétales sont les meilleures car le plus facilement dégradable par l’organisme.C’est la source d’énergie la plus difficilement exploitable par votre corps.