JdB d'Alex : épopée vers un monde meilleur, loin des TCAs!

Ici, vous pouvez posséder votre propre post que vous pourrez modifier à l'infini et faire un suivi de votre régime . Les difficultés, ce que vous avez mangé etc.

Modérateurs : Super Coach, Modérateurs

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

JdB d'Alex : épopée vers un monde meilleur, loin des TCAs!

Message non lu par Alex_ » 15 mai 2013, 21:25

Bonjour à toutes et à tous,
Alors voilà, c'est décidé, je commence un Jdb.

Je tiens à prévenir tout de suite que ce sera un Jdb spécial et personnel, car je tiens à ce qu'il me coresponde et corresponde à ma démarche.
Comme je le dis dans le titre, mon parcours est un peu un mélange de psychothérapie et de Zermati.



LE CONTEXTE :
171,5cm
Poids max jamais pesé 88kgs
Poids min jamais pesé 58kgs
Poids il y a 1 mois 60kgs
Poids ce lundi (soit la dernière fois que j'ai touché la balance) 70,3kgs



UN PEU D'HISTOIRE

Il y a toujours eu un enjeu très conflictuel autour de la nourriture dans ma famille. Des parents divorcés, un père obèse, une mère rachitique (j'en viens à me demander si elle n'était pas anorexique avec le recul). Une mère qui depuis que j'ai 9 ans vends des substituts de repas (c'est carrément devenu sa religion d'ailleurs) qu'elle m'a fait consommer depuis mes 10 ans ; un père qui ne peut pas passer un repas sans faire des réflexions du genre "Laisse-en pour les autres" "Hé, ne manges pas tout!" "Tu manges tout ça?" "Tu ne manges que ça? Tu n'en reprends pas?".
Depuis petite, donc, j'ai été éduquée avec du "Mange ce substitut de repas, au moins ça tu es sûre que c'est bon pour la santé!" "Les légumes, les fruits, tout ça est vide de nos jours avec les cultures modernes, au moins dans les substituts de repas tu es certaine d'avoir toutes les vitamines qu'il te faut!" "Tu peux manger tout ce que tu veux autant que tu veux, avec ces substituts de repas tu es protégée!".
Remplacer 1 puis 2 repas par jour, et forcément se gaver au troisième.
Remplacer 2 repas par jour, faire attention au troisième et se gaver le week-end.
Etre pesée, mesurée avec un mètre couture, passer sur les balances qui mesurent l'IMC, la masse grasse, la masse maigre... j'en passe.
Bref, je me rend aujourd'hui compte que depuis mes 9-10ans, ma vie entière était centrée autour de la bouffe :shock: grâce à l’obsession maternelle.
Une bonne habitude que j'ai évidemment conservé à l'âge adulte lorsque je me suis émancipée... Se peser, se mesurer, manger sain, équilibré, ça oui et ça non et puis craquer, se reprendre en main, re-craquer, être plus sévère...

Il y a quelques mois, j'en étais arrivée à peser TOUT ce que je mangeais (attention, 32g de gruyère allégé ce n'est pas 30g!) sauf ce qui était déjà en portions individuelles. J'avais même crée un tableur excel où je rentrais scrupuleusement et au gramme près tout ce que je mangeais à chaque prise alimentaire (on ne peut plus appeler ça des repas) avec Kcal et grammes de Protéines associées. Je ne laissais plus aucun féculent passer le seuil de mon assiette, les douceurs étaient oubliées depuis longtemps, je faisais du sport à outrance, je ne mettais plus d'huile mais beaucoup de vinaigre de cidre, un maximum de cannelle. Mes repas était principalement constitués de Protéines maigres (j'avais même retiré les œufs et le Tofu car ratio Protéine/kcal trop élevé à mon goût) et de légumes ainsi que laitages à 0%.
Mes journées entières se résumaient à comptabiliser les calories, les grammes de protéines, les heures des prises alimentaires (car oui, manger 200kcal toutes les 3h fait mieux mincir), lutter contre la faim, lutter contre le sommeil (surtout ne pas trop dormir car on brûle moins de calories!). Toutes mes pensées ne tournaient qu'autour de la bouffe, c'était une obsession, étant étudiante dans une année charnière pour mon métier je n'arrivais même plus à écouter en cours tellement j'étais concentrée sur ce que j'avais mangé, les calculs et ce que j'allais manger.
Un jour, je me rappelle m'être fait la réflexion "Tiens, les substituts de repas et autres allégés ont l'air moins sains que les aliments normaux (additifs, etc) ça doit être moins bon pour la santé de se nourrir de ça... pas grave, je préfère être mince et en mauvaise santé!" je me souviens m'être dite que je ne pensais pas comme ça avant, j'aurai préféré être en bonne santé que mince, mais c'était avant.
Quand je relis mon carnet de l'époque, je peux y lire "Ce soir je n'ai pas tenu, j'ai craqué, j'ai mangé une mandarine de trop" (horreur, les 40kcal de cette mandarine étaient une immense source de désespoir).
Et puis les crises de BNV ont failli parfois se transformer en Boulimie tout court, j'ai essayé de me faire vomir, et j'y suis arrivée.
J'avais d'abord gardé l'habitude de me laisser le brunch du dimanche où je pouvais manger ce que je voulais (hyperphagie prandiale programmée), puis j'ai trouvé que je mangeais trop ces fameux dimanches, alors je suis passée à fruits à volonté 1j par semaine, et là encore je me suis dit que ça faisait trop calorique les fruits et tout ce sucre; d'ailleurs moi qui aimais les fruits j'ai fini par totalement les supprimer.

Et puis il y a de ça deux mois, ayant pas mal avancé dans ma psychothérapie, j'ai commencé à en avoir marre que ma vie tourne autour de la bouffe la faim et les calories, ça me fatiguait. Je n'en pouvais plus de mourir de faim du matin au soir, de saliver dès que je voyais une personne manger qqch (peu importe quoi!), de refuser des invitation par peur de devoir manger et au contraire quand je m'y rendais d'être incapable de m'arrêter.
Et puis ces épisodes étranges auxquels je n'avais jamais vraiment prêté attention car ils étaient rares se sont fait peu à peu plus fréquents. Je parle d'épisodes de BNV (ou hyperphagie). Je rêvais d'un aliment que je puisse consommer à volonté, n'importe lequel, j'avais essayé de calculer mais dans la prison calorique où je m'étais enfermée, rien n'était à volonté, même un concombre apporte des calories, même une tisane d'ailleurs (1 ou 2 kcal). Je me sentais piégée dans une prison de laquelle je voulais sortir, mais j'étais terrifiée car il me semblait qu'aucune issue n’existait. Rien ne pouvait me sortir de là, tout pas à l'extérieur de cette prison entrainerait immanquablement une prise de poids, et je préférais mourir qu'accepter ça. Les crises de BNV se faisaient plus fréquentes et plus violentes aussi, il me fallait de plus grosses quantités. Et comme je n'adoptais pas de comportements compensatoires (à part le sport qui était une constante dans ma vie) je prenais un peu des poids, la terreur me prenait et je durcissait le régime. Bref, cercle infernal.
Et la BNV a à nouveau commencé à prendre des tournures de Boulimie, se faire vomir, y arriver, et puis comme j'étais novice en la matière et que la 4ème fois était déjà beaucoup plus facile que la première, je me suis dit que ça devait aller en se simplifiant, que ça me prendrait de moins en moins de temps si je le faisais plus souvent... et ça m'a donné envie de le faire car l'option était tellement facile pour effacer ces écarts...

Il y a un mois, j'étais à 61,9kgs, j'avais pris 1,5kgs dans le week-end avec deux crises de BNV (dont une pendant un repas de famille où j'ai du m'absenter de la table car j'allais m'évanouir tellement j'avais mangé et j'avais mal). J'étais au rdv avec ma psychothérapeute et je lui ai dit "Écoutez, là je suis à 61,9kg, je suis grosse, mais si je dépasse la barre des 62kg pour moi c'est l'obésité, et je vais recommencer à me restreindre, et je vais retomber dans le cycle infernal, je ne veux plus ça mais je suis terrifiée de ce qui va se passer si je dépasse cette "barre de l'obésité"".
J'ai dépassé la barre, largement (puisque je suis à +10kgs!) mais j'ai tout fait pour ne pas retomber dans la restriction, lutte énorme! J'ai été térrorisée, j'ai failli craquer mais je me suis dit "Et alors, tu vas reperdre ton poids, tu seras mince et tu souffriras toujours autant. Tout va recommencer, c'est ça que tu veux?" et j'ai essayé de tenir bon en me rappelant que non, ce n'était pas ça que je voulais.
Au bout d'une semaine (+4kgs) j'ai trouvé la méthode Zermati, et ça a été une sorte de lueur dans la nuit noire. Ce que j'en ai lu pour l'instant correspond de très très près à ce que me disait ma psy (du coup beaucoup plus facile d'y adhérer). Se faire confiance, respecter son corps, atteindre son set-point et se stabiliser... Tout ça m'a parlé, très très fort.
J'ai donc commencé Zermati (enfin ce que j'arrive à en comprendre car tout ne me semble pas toujours clair dans le livre), j'ai continué à faire des crises de BNV quotidiennement et parfois plusieurs fois par jour. Donc oui, avec des TCA on peut prendre du poids en Zermatant, je suis à +10kgs au total et donc +6kgs en 3semaines de Zermati. MAIS (et le mais est de taille) j'ai l'impression que ma relation à la nourriture se modifie!


CONCLUSION :
Ce Jdb ne sera donc pas standard, car même si je rêve évidemment de redescendre en-dessous des 65kgs (62-63kgs serait mon idéal!) ce que je souhaite plus que tout c'est retrouver une paix et une sérénité avec la nourriture que j'ai totalement perdu depuis mes 10ans et que j'ai fini d'achever à coups d'Anoréxie mentale et de BNV.
Pas d'objectif de poids donc (du moins pas tant que j'arriverai à résister à la tentation de la restriction). Pas de pesée ni de mensurations non plus car je subis ça depuis mes 10 ans et je détestais de plus en plus ce rituel, cette balance, ce mètre ruban, j'avais l'impression de me transformer en morceau de steak chez le boucher dont on évaluais le %mg, et je n'aime pas ça, je me considère comme un individu et ma valeur n'a pas à se résumer à l'épaisseur de mon tissu adipeux (facile à dire, moins facile à penser).
Plutôt centré sur ma relation à la nourriture et son évolution.


J'espère pouvoir ENFIN faire la paix avec la nourriture, ne plus être en guerre contre mon tissu adipeux. Pouvoir me considérer comme un individu et non pas comme un amalgame (MG + MM + IMC). J'espère très sincèrement parvenir à manger à ma faim et avec plaisir. Et par là même réussir à gérer mes émotions autrement que via la bouffe.
Merci d'avance à toutes celles et à tous ceux qui me suivront dans l'aventure!
Et surtout, je conçois que vous ayez vos opinions mais ne me jugez pas, vous n'êtes ni dans ma vie ni à ma place.
Modifié en dernier par Alex_ le 24 mai 2013, 04:27, modifié 1 fois.
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
liliyouyou
Amateur
Amateur
Messages : 294
Enregistré le : 11 mai 2013, 22:23
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par liliyouyou » 15 mai 2013, 22:15

bienvenue a toi,
tu as faits un grand pas en ouvrant ton journal de bord ici tu trouveras tout le soutien et l'écoute dont tu auras besoin, bonne continuation!
Image

Le journal de bord de Lili maman au régime est par là

Image

Début du chemin le 01.05.2013
Poids de départ : 90.2 kg
Objectif 1: 85 kg-> le 24 mai 2013 avec -5.8kg, objectif 2 en vue !
Objectif 2: 80 kg-> le 21 février 2014 avec -10.4 kg, reprise du régime le 01/01/14
Objectif 3: 75 kg->
Objectif 4: 70 Kg->

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 16 mai 2013, 06:56

Merci liliyouyou :smile: .


Alors, pour les nouvelles : ça fait deux jours sans crises (je mange trop aux repas mais ça ne vire pas à la crise). Mais du coup ça me stresse beaucoup prcq je redoute "Quand sera la prochaine?" "Quand est-ce que ça va me retomber dessus?" et j'ai peur car plus je stresse, plus j'y pense et plus j'y pense plus j'ai l'impression que ça va arriver (bah forcément, à force de m'obséder à me dire "tu vas faire une crise" je vais forcément en faire une...).
C'est compliqué, même quand elle ne sont pas là je les rend présentes dans leur absence! :shock:
Quelqu'un a un truc pour éviter de se prendre autant la tête? Prcq là j'ai peur de finir par me provoquer les crises moi-même à force de me dire qu'elles vont me tomber dessus..!

Bref, une chose positive : hier après le dîner je mourais littéralement d'envie de manger un gâteau sec miel-dattes (j'achète en pochettes individuelles donc il y en a 2). j'en avais très envie mais c'est le genre de choses ou après je pars dans une crise, je me suis dit "Si je commence, est-ce que je pourrai arrêter?". Et puis après m'être un peu torturée l'esprit, je me suis dit que j'allais me faire confiance, que là je n'avais clairement pas envie d'une ou deux boîtes de biscuits mais simplement d'un ou deux biscuits et c'était pas une bonne idée de me frustrer . . .
j'ai mangé un biscuit . . .
j'ai mangé le deuxième biscuit . . .
Et j'en suis restée là. Après je suis venue sur le forum puis dodo!
Vous n'imaginez pas le soulagement d'avoir réussi à manger juste ce dont moi j'avais envie et pas ce que mes crises me dictaient.
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
marie-claire
Granny smith
Granny smith
Messages : 6090
Enregistré le : 25 août 2006, 09:10
Localisation : moselle

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par marie-claire » 16 mai 2013, 07:59

Coucou Alex :love5:

Bienvenue parmi nous :mrgreen:
Ton journal ne peut que m'interpeller, moi qui me bats contre des kilos depuis des années... j'ai aussi eu une mère anorexique (à la fin de sa vie, elle devait peser 34kg pour 1m56) qui a toujours eu peur qu'on devienne grosses, ma soeur et moi. Et bien sûr, repas de régime toute ma jeunesse, jusqu'au moment où je suis partie et où les vraies crises d'hyperphagie ont commencé (depuis + de 20 ans maintenant)
Après bien des régimes, j'ai aussi découvert Zermati et Apfeldorfer en 2005.
Depuis, j'essaye de mettre en pratique leurs conseils... ce qui n'est pas encore flagrant puisque je ne fais que grossir pour l'instant :roll:
je vis des périodes de zermatage entrecoupées de périodes de régime qui me frustrent au plus haut point..

Pour ce qui est de tes envies de manger qui se transforment en crise, comme tu es "sensible" alimentairement parlant, il faut d'abord commencer à manger normalement, les aliments que tu mangeais avant de zermater.
Zermati explique très bien que si, du jour au lendemain, tu manges ce que tu veux, si tu as des aliments tabous (ceux que tu sais que tu vas manger à outrance ou ceux que tu penses qui te font grossir), tu vas manger bien plus que ta faim et grossir.
Pendant une semaine, note tout ce que tu manges, l'heure et les conditions dans lesquelles tu es (avec qui, où, si c'est de la faim ou de l'envie) sans te juger.
Ensuite, quand tu te sens prête, tu peux commencer à manger 1 fois par jour un aliment tabou, en le dégustant vraiment. Cet aliment ne sera plus tabou le jour où tu peux en manger de petites quantités et où tu te dis que c'est un aliment comme les autres, ni plus ni moins.

enfin, j'arrête là pour une première fois, n'hésite pas à me demander conseil, la méthode, je la connais bien même si je n'arrive guère à la mettre en pratique :roll:
:love8:
mon journal c'est par ici: viewtopic.php?f=14&t=8654&start=4680
Image

zoudr
Lapin bélier
Lapin bélier
Messages : 8724
Enregistré le : 07 avr. 2010, 17:14
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : Lyon

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par zoudr » 16 mai 2013, 08:29

Bonjour Alex :smile:
Je te souhaite la bienvenue sur le forum, merci de partager ton expérience avec nous et ne t'inquiète pas personne ne te jugera jamais ici, quelles que soient nos TCA et les raisons qui nous y ont poussés nous savons tous que ce n'est jamais facile :)
Je te félicite pour le chemin que tu as déjà parcouru psychologiquement et qui est énorme et pour le courage dont tu fais preuve :love1:
Bonne continuation, bisous :love8:
Image

Princesse Justine est née le 28/07/2015 <3<3<3
Princesse Candice est née le 27/12/2016 <3<3<3

Parce qu'il faut bien s'y remettre...

Image

Objectifs :
N°1 : quitter les 3 chiffres
N°2 : retrouver le 8
N°3 : retrouver le 7
N°4 : arriver entre 72 et 74 kg
N°5 : STA-BI-LI-SER !!!

Mon jdb

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 16 mai 2013, 10:22

Merci à vous deux pour les encouragements :love6: .
C'est chouette d'avoir des gens qui lisent, du soutien, des échanges!
marie-claire a écrit : Pour ce qui est de tes envies de manger qui se transforment en crise, comme tu es "sensible" alimentairement parlant, il faut d'abord commencer à manger normalement, les aliments que tu mangeais avant de zermater.
Oui, j'y ai pensé que évidemment si d'un coup je mangeais ce que je voulais ça serait impréssionant mais... les aliments que je mangeais normalement? Là est bien le problème : je n'ai jamais mangé normalement. Est-ce que je devrais m'alimenter uniquement de substituts de repas comme pendant des années? Ou retourner à la nourriture restrictive et insipide de mon Anoréxie mentale? Tu sais, c'était tellement l'enfer que même une petite clémentine de 34kcal était devenue un aliment tabou . . . :oops: Alors cette option de retourner à l'alimentation avant-Zermati je la refuse.

J'ai fait un choix dans ma vie il y a un mois, le choix de me dire que ma paix affective et mentale valait plus que mon tissu adipeux. Le choix d'affirmer que oui, je préfère être en surpoids toute ma vie et être en paix avec moi-même que me restreindre toute ma vie, souffrir et être mince. Certains comprennent ce choix, d'autres doivent se dire que je suis débile, et moi aussi il y a de ça 3 mois je me serai dit "Mais elle est débile celle-là? Entre être mince et être bien il y a pas photo, je préfère être mince!" car oui il y a quelques mois ma minceur était devenu mon seul objectif de vie, c'était une obsession.

J'aurais connu Zermati il y a 2 mois les choses auraient été différentes, j'aurai pu partir de mon alimentation restrictive et aller doucement vers le normal. Mais j'ai connu Zermati 1 semaine après avoir décidé que je ne me restreindrais plus. Et oui, une semaine ce n'est pas grand chose, mais pour certaines décisions importantes c'est bien assez. Et c'était donc absolument inconcevable pour moi de me re-restreindre (même un temps avant de revenir à normal plus serein).

C'est mon choix, je le fais par respect pour moi-même : plus de restriction, plus de prison calorique.
J'ai envie de quelque chose? je le mange.
Je sens une crise monter? Je respire, j'essaye de me détendre, je prend une pastille de rescue (fleurs de bach). Si ça passe, tant mieux, je fais quelque chose d'agréable juste après puis je me remet au boulot. Si ça passe pas? Je cède, je ne résiste plus, c'est pire quand on résiste, je me dis que mon corps / mon esprit a besoin de ce langage pour gérer ou exprimer quelque chose, et au lieu de lui dire "Ferme-là, tu me déranges" je le laisse parler.
Oui, je ne sais pas encore m'arrêter car je ne parviens pas à m'écouter, et oui du coup je prend du poids, mais en faisant ça aussi je me soigne. Je me montre à moi-même que je peux avoir confiance en moi, que je n'ai pas à stocker pour prévenir une prochaine pénurie dont ma propre tyrannie serait l'instigatrice. Parce-que à chaque biscuit que j'avale, à chaque carré de chocolat englouti j'essaye de garder une chose à l'esprit "Tu vois Alex, tu manges ce dont tu as envie là, oui tu n'as plus faim et tu as du mal à t'arrêter, ok ça te fera peut-être prendre encore quelques kilos, mais ça te montre une chose : tu n'es plus en danger de te voir privée de nourriture du jour au lendemain."
Ca fait partie de ma thérapie :P.

Ce qui m'a poussé à faire ce choix c'est la révélation que j'ai eu en lisant divers ouvrages pas psychologues, psychiatres et témoignages de personnes à TCA : les problèmes de poids des TCA ne sont pas le problème, c'est le symptôme. Et là tout a pris sens, ça m'a confirmé dans l'option de ne plus jamais me restreindre. Car à quoi ça sert de lutter contre un symptôme? Est-ce que ça me viendrait à l'idée de ne plus me moucher, ne pas me couvrir et m'interdire toute boisson chaude lorsque j'ai un rhume? Bien sûr que non! Et pourtant c'est ce que je faisais en m'occupant de mon poids plutôt que de mes vrais problèmes, ceux qui sont dans mon cœur et qui font mal.
Si je peux oser passer un message à tous ceux qui ont des TCA je pense que c'est ça : vos problèmes de poids (sur- ou sous-) ne sont que les symptômes, au lieu de mettre des pansements (régimes divers) sur une jambe cassée, attaquez-vous à la fracture elle-même, ça fait plus mal mais au moins ça sert vraiment à quelque chose. [je suis bien placée pour savoir que c'est dur, je ne suis pas toujours mes propres conseils :roll: ]

Bon, sur ce je pars me remettre au boulot (je croule sous le boulot et je n'ai aucune envie de taffer :cry:
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
simon's cat
Conseiller
Conseiller
Messages : 375
Enregistré le : 17 oct. 2011, 12:52
Où avez vous connu ce site ? : Autre site

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par simon's cat » 16 mai 2013, 21:04

Salut Alex, et bon démarrage de jdb! :smile: Tu as bien fait d'en ouvrir un, ça aide vraiment à y voir clair et à progresser... Enfin, pour ce qui est d'y voir clair, je crois que c'est bon pour toi: tu as l'air de vraiment bien analyser ton parcours et tu dis des choses très justes sur la question des régimes...
ça a l'air intéressant Zermatti, bien qu'assez complexe dans la démarche. Tu vas nous apprendre des choses! :mrgreen:

Bref, pas de jugement ici, tu n'as pas à t'inquiéter!!

Bonne soirée et à très vite!
Image

Plan de bataille poids:

Départ le 07.01.2013 à 80,5 kg
Objectif 1: 77 kg
Objectif 2: 75 kg

Plan de course à pied:

Départ le 16.04.2013
Objectif 1: 10 minutes => atteint le 12.05.2013
Objectif 2: 20 minutes
Objectif 3: 30 minutes

Mon JDB? C'est par là...

Ovaly

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Ovaly » 16 mai 2013, 21:17

Bonojuor à toi et bienvenue ici

Ne t'inquiète pas ici tu n'aura personnes pour te juger, on est toutes comme on est, et on a toute ce même rapport avec la bouffe plus ou important...

Bon courage dan ta "quête" et j'espère que tu vas y arriver :wink: En tout cas je sais que le forum ma beaucoup aidé contre les crises d'hyperphagie :!:

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 17 mai 2013, 11:34

Coucou à vous, merci pour vos posts, ça fait toujours plaisir de les lire :love2: .

Donc, suite de l'aventure. J'apréhende toujours le retour d'une crise (faut que j'aprenne à me destresser avec ça!) mais toujours le calme pour l'instant, ça fait quelques jours... c'est un grand progrès, ça fait plus d'un mois que passer plusieurs jours sans crise ne m'était pas arrivé, donc je suis plutôt contente et soulagée.

Par contre grand moment d'apréhension : ce week-end mariage de mon Père et j'ai peur de comment ça va se passer :hein2: . J'explique, j'habite pas du tout dans la même région, donc je le vois très peu souvent (genre 2 fois par an), on a toujours eu une relation assez complexe, avec des périodes où le dialogue était carrément coupé pendant plusieurs années... Là ça s'arrange un peu, mais il fait partie de mes plus gros stresseurs poids :cry: . Avec lui je me sens une autre personne par rapport à la nourriture, il m'angoisse énormément... Alors là, déjà que je suis dans une période fragilisée, un mariage c'est plein de bouffe et en plus il sera là, ça s'annonce un week-end pas très gai. J'ai vraiment peur, crise ça me semble presque inévitable (même si je garde un fol espoir pr ne pas être défaitiste!) mais la question est combien? De quelle intensité? J'aimerai tellement y aller en paix mais c'est pas concevable..!
Une chose positive là-dessus par contre, j'ai réussi à m'affirmer un peu face à lui, je lui ai envoyé un mail lui expliquant qu'en ce moment j'étais à un moment important dans ma psychothérapie et qu'il fallait me laisser tranquile sur mon poids et mon alimentation, et que j'aurai apprécié s'il pouvait, au moins le temps d'un week-end, ne pas me faire ses éternelles remarques sur la bouffe... J'en revenais pas de lui dire ça! Bref, je croise les doigts, mais même s'il fait des efforts ça sera pas simple.


Et Simon's cat : oui, franchement Zermati moi ça me correspond totalement même si c'est beaucoup plus complexe que ça ne semble de prime abord, mais j'ai l'impression que c'est la seule vrai solution : se respecter et se faire confiance!


Aller, je pars en examen et après quelques heures de train pour le week-end tant redouté. Souhaitez-moi bonne chance! :mrgreen:
Et bon week-end à vous :wink:
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 17 mai 2013, 19:19

Et voilà . . .

Là je suis en pleine crise depuis 18h30, un "repas" qui a dérapé, j'arrive plus à m'arrêter . . . ça devait arriver, c'était trop beau . . . la soirée (et peut-être la nuit d'ailleurs!) s'annoncent longues . . . je sais pas comment arrêter qd ça commence . . !

:pleure3: :pleure3: :pleure3: :pleure3: :pleure3: :pleure3: :pleure3: :pleure3:
:pleure4: :pleure4: :pleure4: :pleure4: :pleure4: :pleure4:
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
marie-claire
Granny smith
Granny smith
Messages : 6090
Enregistré le : 25 août 2006, 09:10
Localisation : moselle

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par marie-claire » 18 mai 2013, 09:55

courage Alex :wink:
cette crise est très certainement due à ce week-end qui te stresse à cause de ton père...
ça ne vient pas du fait que tu "attendais" une crise, c'est juste que face à ce gros stress, tu n'as pas encore trouvé d'autres moyens pour y faire face.
Mais ça viendra, petit à petit
je te conseillerais de regarder ce qu'est l'EFT, c'est une sorte d'acupuncture sans les aiguilles que je pratique régulièrement, surtout en cas de stress, d'envies de manger ou pb d'insomnie et ça marche vraiment!
sur le net, il y a plein de sites sur l'EFT, sur youtube pour les vidéos te montrant les gestes à faire.
Essaye, c'est une aide précieuse!
:love8: :love8: :love8:
mon journal c'est par ici: viewtopic.php?f=14&t=8654&start=4680
Image

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 20 mai 2013, 10:10

Retour du week-end fatidique.
Ca a été un cauchemard au niveau alimentaire . . . c'est vraiment dans ces moments là que j'ai l'impression que ma vie entière ne tourne qu'autour de la bouffe :cry: .
Samedi j'ai pas petit-déjeuné le matin (j'avais pas faim avec la crise du vendredi soir), le midi il y a avait un en-cas avant de partir à la Mairie et j'ai grignoté une pomme, tout allait bien.
Et après la Mairie, le vin d'honneur et . . . le buffet. Là c'était le début de la fin. Je crois que ce qui décrirait le mieux mon attitude c'est que j'ai mangé en continu du début du buffet du vin d'honneur (15h environ) jusqu'à la fin du dîner (23h30-minuit) avec juste une pause de 1h30 quand on a tous été se changer. Je sais pas comment j'arrive à manger autant, et impossible de m'arrêter. J'ai tellement mangé que quand je me suis ensuite retrouvée dans mon lit j'avais la nausée, des palpitations, j'ai cru que j'allais mourir. A 3h du mat' toujours pas endormie et nausées de plus en plus fortes donc je me suis levée, j'ai été vomir, j'en pouvais plus. je me suis trouvée complétement conne, à 3h30 du mat enfermée dans les toilettes du rdc pr réveiller personne, à vomir, j'ai éssayé de ne pas me juger trop durement mais bof.
Lendemain dimanche rebelotte, mangé sans fin, sans faim, toujours et encore... A 16h tout le monde était parti, il ne restait que mon Père et moi dans la maison, moi j'ai eu un secret espoir qu'il vienne et qu'on discute, qu'on passe du temps ensemble (on se voit si peu), et bah non, il est parti faire une sieste. Donc moi toute seule de 15h à 17h30, j'enrageais qu'il m'abandonne ainsi, je me suis consolée avec une tablette de chocolat et une banane, ça m'écoeurais tellement je n'avais plus faim mais je mangeais quand même. Quand mon Père a réapparu j'ai éssayé de lui dire que j'avais pas trop aimé qu'il me plante toute seule alors qu'on aurai pu en profiter pour faire quelque chose, et là ça a dérapé, on a commencé à s'engueler, j'ai pleuré et j'ai craqué . . . je lui ai parlé de mes TCA, que j'en pouvais plus, de mon enfer quotidien, de ma souffrance; et je regrette un peu prcq j'ai eu tellement la sensationq u'il me prenait pour une "pauvre fille" que j'ai eu honte de lui avoir tout dit comme ça.

En bref, un week-end de merde (excusez le mot) même s'il y a eu des moments sympas.
Et là je me sens totalement déboussolée, je sais plus quoi faire. J'oscile entre l'envie de retourner à un régime bien restrictif pour perdre ces affreux kilos qui sont revenus me hanter, abandonner et devenir obèse, j'avoue que je ne sais plus quoi faire. J'ai l'impression que ça ne s'arrêtera jamais et ça me décourage.
J'en ai marre de ne pas savoir faire autre chose de ma vie que bouffer, il y a tellement d'autres choses intéréssantes!

Je me sens stupide, moche, grosse et détestable.
:pleure4:


marie-claire a écrit : cette crise est très certainement due à ce week-end qui te stresse à cause de ton père...
Tu as certainement raison Marie-Claire. Et je vais me pencher sur l'EFT, je suis assez friande de ces approches douces, c'est notamment pour ça que j'affectionne pas mal les fleurs de bach ^^, donc merci du conseil je regarde ça dans la journée!
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
simon's cat
Conseiller
Conseiller
Messages : 375
Enregistré le : 17 oct. 2011, 12:52
Où avez vous connu ce site ? : Autre site

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par simon's cat » 21 mai 2013, 14:14

Salut Alex,

J'ai lu plus en détail tes derniers messages, je trouve ton parcours constructif. La crise de ce week-end, comme tu l'as dit, elle était un peu inévitable... Cela me semble difficile de passer de "plein de crises" à "aucune". Et son intensité allait de pair avec le stress engendré par l'événement! Donc accepte-la comme "nécessaire" et dis-toi surtout que tu as réussi à ne pas en faire les jours précédents... :smile:

Enn ce qui concerne ce que tu as déballé à ton père, là aussi tu en avais besoin! Pourquoi dis-tu qu'il a eu l'air de te prendre pour une "pauvre fille"? Comment a-t-il réagi?

En tout cas je t'envoie plein d'ondes positives pour cette nouvelle semaine, qu'elle soit sereine et toujours dans ta lancée zermatienne! :wink:

Tu es en train de trouver le juste milieu entre les régimes restrictifs-poisons et le laisser-aller tout aussi destructeur, alors continue! :love1:
Etre bien, c'est la priorité, tu as bien raison, et non les diktats de la minceur!

Gros bisous!
Image

Plan de bataille poids:

Départ le 07.01.2013 à 80,5 kg
Objectif 1: 77 kg
Objectif 2: 75 kg

Plan de course à pied:

Départ le 16.04.2013
Objectif 1: 10 minutes => atteint le 12.05.2013
Objectif 2: 20 minutes
Objectif 3: 30 minutes

Mon JDB? C'est par là...

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 21 mai 2013, 19:13

Alors, pour les nouvelles il y en a plein.

Je commence un traitement par Fleurs de Bach en parallèle, comme c'est fait pour traiter les émotions, je me dis que c'est pile-poil ce qu'il faut à une mangeuse émotionnelle!
S'il y en a qui ont déjà éssayé, je serai ravie de partager vos expériences.

Je ressors d'un rdv avec ma psy (que je vois pour d'autres problèmes qui ne sont pas liés directement à l'alimentation) et qui m'a conseillé d'aller voir un/une diététicienne spécialisée dans les TCA pr m'aider. Moi je suis pas contre, mais faudra que ça soit remboursé car je suis sans le sou :mrgreen: .
Donc, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai téléphoné pour prendre rdv chez mon médecin et lui parler des TCAs... je l'ai jamais fait, et là depuis ce mois où j'ai pris autant de poids j'osais pas y retourner de peur de sa réaction qd elle va me voir toute bouffie :shock: .

J'ai passé le pas et j'ai parlé à une amie (par texto, j'osais pas autrement) du fait que je souffrais de TCAs... réaction? "C'est quoi ce truc?". Je lui répond que c'est les troubles du comportement alimentaire, que ce qui est le plus connu c'est sans doute l'anoréxie et la boulimie... Elle me demande si je pense que mes pbs de poids peuvent être liés à ça :shock: . Et après elle me dis qu'il faut pas dramatiser, que ça a des noms grandioses mais qu'au fonc faut pas se focaliser, qu'il faut pas trop considérer ça comme une maladie sinon on tourne en rond et on avance pas... :???:
Je trouve ça hallucinant la non-reconnaissance totale de ce que c'est. Les gens réalisent pas que c'est des maladies, des vraies, et que c'est pas juste un caprice d'ado ou une réplique de série télé bidon... Quand on annonce une "vraie" maladie comme un cancer les gens ont de l'empathie, avec les TCAs on nous dit de pas trop se prendre la tête...

J'ai envie de me remettre au sport, mais avec la météo pourrie qu'on a ça n'encourage pas.
J'ai fait un peu de vélo pour aller faire mes courses (10min de vélo).



Gaëlle, ça me fait plaisir de te lire :love6:
Tes commentaires me soutiennent et me donnent le sourire :wink:
simon's cat a écrit : Enn ce qui concerne ce que tu as déballé à ton père, là aussi tu en avais besoin! Pourquoi dis-tu qu'il a eu l'air de te prendre pour une "pauvre fille"? Comment a-t-il réagi?
Oui, j'en avais besoin, et je crois que sa réaction m'a beaucoup refroidie, ça me montre les limites de ce que je peux attendre de lui niveau amour/soutien.
Je ne peux pas expliquer, mais pour te répondre : son regard. Une fraction de seconde, quand je lui disais combien je mangeais sans pouvoir m'arrêter, il y a eu cette pointe de mépris/dédain "pauvre fille"; et immédiatement après il s'est repri, il a parlé et ça a embrayé, mais ce regard je l'ai vu, et même une fraction de seconde c'était bien ça. Après je sais qu'on va me dire que c'est subjectif, ça s'interprète, certes, mais je sais ce que j'ai vu.
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 21 mai 2013, 19:42

Bon,
J'ai donc rajouté une réglette à ma signature.

Je meure d'envie de mettre un poids objectif, mais je tente de résister au diktat de la minceur qui veut me l'imposer. Je préfère attendre et voir à quel poids je me sentirai bien avec moi-même, plutôt que de décreter arbitrairement que c'est "XXkgs" mon poids idéal... qui suis-je pour vouloir dicter sa physiologie à mon corps?
Maiiiis la tentation est grande.

Sinon, j'ai pas résisté à l'appel de la balance, mais je l'ai beaucoup moins mal vécu, plus tant comme une agression comme les dernières fois (c'est positif si mes rapports à ma balance se calment!). Et là, la surprise a été super bonne! 69.9! :banane2: :banane11: !! Evidemment c'est loin des 62kg où j'étais avant, mais c'est bien moins pire que ce que j'imaginais, j'étais persuadée de peser 74-75kg... Et là je découvre que je suis en dessous de 70kg!
La joie que ça me procure me fait remarquer que j'attache toujours beaucoup trop d'importance à mon poids, il faudra remédier à cela... :roll:
Ce qui veut donc dire que même avec les monstrueux craquages du week-end (c'est bien simple, je passais la journée à manger, à en vomir), en tentant de bien me concentrer sur la faim j'ai quand même réussi à perdre 400g depuis le 13 mai, ce qui me paraît parfaitement incroyable :shock: :shock: (je me suis re-pesée 2 ou 3 fois pr être sûre que ma balance ne déconnait pas :mrgreen: ).


Edit :
Par contre, je me rend compte que poster mon poids m'a causé un stress, j'ai l'impression que je dois m'engager à continuer à mincir du coup, et ça me stresse :sad:. Prcq il se peut tout à fait que je retombe dans les crises à répétition et que je reprenne 5-6-10kg d'un coup... Je suis vraiment de nature anxieuse :roll: . Bon, faudra pas m'en vouloir ni me juger si je reprend du poids, hein! :mrgreen: :oops:
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
marie-claire
Granny smith
Granny smith
Messages : 6090
Enregistré le : 25 août 2006, 09:10
Localisation : moselle

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par marie-claire » 21 mai 2013, 19:52

Zermati explique bien que la balance est un stresseur poids énorme..
elle peut nous faire manger aussi bien parce qu'on est contente du résultat que parce qu'on est déçue!

Prends plutôt ton objectif sur le long terme en ne te donnant pas de durée pour y arriver, ce sera mieux pour toi.
Et si tu reprends du poids, ben, c'est pas grave, on est nombreuses à en être là.... c'est la vie :wink:

Continue sur ta lancée, fais-toi confiance et tu verras que tu vas perdre sans t'en rendre compte
:love8:
mon journal c'est par ici: viewtopic.php?f=14&t=8654&start=4680
Image

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par Alex_ » 22 mai 2013, 15:19

Bon, l'aventure continue.

Crise depuis 13h30, mon déjeuné ne s'est jamais terminé... j'ai commencé par un dessert (normal), puis un autre, puis un autre, puis un biscuit, puis du chocolat... impossible d'arrêter, c'est complètement fou d'être un adulte et d'être incapable de reposer un paquet de biscuit ou une tablette de chocolat... Je dois bien avoir dépassé les 5.000-6.000kcal et ça continue :cry:

Par contre, je me pose une question. Contrairement à ce que j'ai pu lire sur la boulimie, moi les 3/4 du temps je prend du plaisir gustatif quand je mange! Sauf quand je commence à avoir envie de vomir... Ca arrive à quelqu'un ça? Genre les aliments, je les choisis quand même (un minimum) et je les mange en me disant "mima, c'est bon". Le problème c'est que je ne pense absolument pas à la réalité et aux conséquences, je réfléchis pas au poids que ça me fait prendre, au malaise, aux palpitations, je mange et c'est tout. C'est nouille quand même :oops:

Autre nouvelle du jour :
J'ai été au rdv chez mon médecin traitant. J'apréhendais tellement que j'ai failli lui poser un lapin à la dernière minute... et puis non, j'y suis allée quand même. Résultat? Bon, elle a posé en diagnostique médical que oui, j'avais des TCA (au cas ou il y avait encore un doute, je n'avais fait que de l'auto-diagnostique jusque là :roll: ... trop peur d'en parler à un médecin, ça fait au moins une bonne chose de faite).
Elle m'a proposé de reprendre mon traitement anti-depresseur (je l'avais déjà suivi pendant près d'un an et là j'avais plus rien depuis environ 1mois) et j'ai accepté. Car, même si avant je faisais des crises d'hyperphagie qui émaillaient mon anoréxie mentale, ce n'était pas aussi catastrophique que maintenant, et ces crises ont commencé à devenir envahissantes il y a environ 1mois... j'ai arrêté le traitement AD il y a un peu plus d'un mois... donc y aurait-il une cause-effêt? A voir, j'ai avalé mon premier cachet ce midi.


marie-claire a écrit :Zermati explique bien que la balance est un stresseur poids énorme..
elle peut nous faire manger aussi bien parce qu'on est contente du résultat que parce qu'on est déçue!
Merci Marie-Claire pour cette remarque pleine de bon sens à laquelle je n'avais ja-mais réfléchi... La balance me stressait, certes, mais je n'avais pas réalisé qu'elle pouvait influer sur mon poids! :shock: . Et ton commentaire m'en fait prendre conscience! C'est vrai, quand je vois le poids augmenter je me dis "Bah, à quoi bon, tu es déjà si grosses!" et je mange ... Et d'un autre côté, quand je vois le poids descendre, je me dis "Ah, super, en fait ça se passe plutôt bien! On va fêter ça!" et évidemment fêter ça implique festoyer... Donc c'est vrai que d'un côté ou d'un autre, ça ne m'aide pas du tout!
Je n'y avais vraiment jamais réfléchi, merci! :love8:
Donc, un de mes nouveaux objectifs : ne plus dépendre de ma balance. Je vais essayer de ne plus me peser! (de toute façon comme je vais voir mon médecin tous les mois, elle vera bien s'il faut passer à la pesée ou pas).
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Avatar du membre
simon's cat
Conseiller
Conseiller
Messages : 375
Enregistré le : 17 oct. 2011, 12:52
Où avez vous connu ce site ? : Autre site

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par simon's cat » 22 mai 2013, 21:24

Coucou Alex!

Et tout d'abord, bravo pour avoir franchi le pas pour le rdv, ce n'est pas le plus facile. :smile:
Pour cette histoire de plaisir gustatif, je ne saurais t'aider. Mais pour faire un comparatif avec une autre addiction, la cigarette, on dit toujours qu'au bout d'un moment on ne fume plus par plaisir, pour ma part cela n'a jamais été vrai... Si je ne devais attendre de ne plus aimer ça, je n'envisagerais jamais d'arrêter. :shock:
Et inutile que tu cherches à te dégoûter aussi, car la bouffe, on ne peut pas faire sans, contrairement à la clope.

L'arrêt des AD, c'est peut-être une piste? Il paraît qu'il faut les arrêter très progressivement. En tout cas, si elle te les a represcrits, c'est que c'était certainement nécessaire.

Très juste Marie-Claire la remarque sur la balance... Je n'y avais jamais pensé non plus... :oops:

Bon courage Alex, bonne fin de semaine à toi, et ne te juge pas trop durement!!! :wink:

Bisous
Image

Plan de bataille poids:

Départ le 07.01.2013 à 80,5 kg
Objectif 1: 77 kg
Objectif 2: 75 kg

Plan de course à pied:

Départ le 16.04.2013
Objectif 1: 10 minutes => atteint le 12.05.2013
Objectif 2: 20 minutes
Objectif 3: 30 minutes

Mon JDB? C'est par là...

gabie91
Conseiller
Conseiller
Messages : 376
Enregistré le : 15 avr. 2013, 11:01
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : essone
Contact :

Re: Jdb d'Alex : entre Zermati et Psychothérapie!

Message non lu par gabie91 » 23 mai 2013, 09:38

Bonjour Alex

Je viens de lire ton JDB et je trouve que tu avances bien dans ta démarche, c'est un travail sur le long terme que tu as l'air d'avoir bien entamé

Bravo d'avoir franchi le pas du rdv médical, avoir un soutien médical va certainement t'aider un peu plus.

Je fais moi aussi des crises d'hyperphagie plus ou moins importantes que je n'arrives pas toujours à réguler même en essayant de suivre la méthode Zermati mais j'essaye de ne plus me sentir coupable et faible.

Pour le plaisir gustatif j'ai moi aussi l'impression d'en éprouver lorsque je crise mais est ce vraiment du plaisir gustatif ??? je m'interroge
Alex_ a écrit :Je suis vraiment de nature anxieuse . Bon, faudra pas m'en vouloir ni me juger si je reprend du poids, hein
ne t'inquiète pas pour ça, il n'y a aucune raison de te juger au contraire nous serons là pour t'épauler :love8:
Mon JDB journal-bord/jdb-gabie-t18661.html
Image
2.1.15 on repart avec ww

Alex_
P'tit curieux
P'tit curieux
Messages : 81
Enregistré le : 13 mai 2013, 02:37
Où avez vous connu ce site ? : google

JdB : Alex et ses TCA se disent "au revoir"

Message non lu par Alex_ » 23 mai 2013, 23:27

Merci Gaêlle et Gabie (vous êtes jumelles de prénoms? :mrgreen: ) pour ces gentils messages. Là il est tard, je repasserai bientôt pour vous faire de plus amples réponses.

Côté nouvelles ça ne va pas fort, j'en suis à 1 à 2 crises par jour, je n'arrive pas à m'en empêcher... Quand je pense que la semaine passée j'ai fait 3 jours sans crise, ça m'attriste beaucoup :cry: ... J'ai la sensation que ça va tourner en rond et ne pas s'arrêter, pourtant j'ai envie d'y croire!

Et j'y pense, je vois plein de gens écrire ce qu'ils mangent, et je trouve ça super... mais je n'ose absolument pas parceque je pense que tout le monde partirait en courant si vous lisiez ce que je manque (tant lanature des aliments que les quantités)... pour résumer c'est un peu repas pour 4 personnes avec bon apétit (alors que je suis seule) et de choses très particulières parfois (genre manger une boîte de sardines au p'tit déj j'ai déjà fait). Bref, j'en ai un peu envie mais j'apréhende aussi, pas envie de tous vous effrayer! :shock:
Objectif?

Apprendre à vivre heureuse et en paix avec moi-même, m'accepter telle que je suis.
Faire la paix avec la nourriture, lui redonner toute sa place mais rien que sa place.
Atteindre mon set-point poids (quelque part entre 58kg et 88kg!) et le maintenir à vie.


Mon JdB? C'est par là ---> JdB d'Alex

Répondre