L'amour est toujours la réponse...

Ici, vous pouvez posséder votre propre post que vous pourrez modifier à l'infini et faire un suivi de votre régime . Les difficultés, ce que vous avez mangé etc.

Modérateurs : Modérateurs, Super Coach

Répondre
Avatar du membre
sensoriellementvôtre
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 3
Enregistré le : 02 avr. 2014, 21:32
Où avez vous connu ce site ? : google

L'amour est toujours la réponse...

Message non lu par sensoriellementvôtre » 13 juil. 2016, 16:35

Je n'ai pas réécrit depuis plus de deux ans, et je peux dire que ma vie a continué, en dents de scie, mais dans une spirale ascendante. A partir du moment où je me suis rendu compte que mon amour de jeunesse ne m'avait pas oubliée et qu'il me regardait avec autant d'ardeur qu'il y a 17 ans, et qu'il voulait toujours construire quelque chose avec moi, malgré mes 60 kilos supplémentaires (et les 3 enfants que j'ai eu avec un autre) tout a changé, lentement, mais sûrement.
Je l'avais envoyé dans les bras d'une autre parce que je pensais ne pas être assez bien pour lui... J'étais sûre de lui faire un grand cadeau (même si pour moi c'était un énorme sacrifice) et de lui permettre d'avancer et d'avoir une belle vie, parce qu'avec moi, il aurait été malheureux... Et à ce moment-là, je pensais bien faire, vraiment, je me suis mariée, très vite, avec un homme dont je ne connaissais pratiquement rien mais qui m'a raconté sa triste histoire d'enfant sans père ; quand il m'a demandé si je voulais lui donner un fils pour qu'il puisse "réparer" son passé, je lui ai dit oui... Et quand j'ai découvert que j'étais tombée enceinte 2 semaines plus tard, je me suis dit que mon destin était scellé.
Je suis partie dans cette aventure pleine d'espoir, assez naïvement, et il s'est avéré que mon mari était un manipulateur, complètement immature affectivement, qui pensait qu'un bon mariage reposait sur une totale soumission de la femme... Assez peu de violence physique, mais de la culpabilisation à n'en plus finir, des humiliations et du chantage affectif...
Et personne pour vraiment comprendre parce qu'il est tellement charmant à l'extérieur !
Et j'ai continué à plonger dans les abîmes du manque de confiance en moi, et plus j'essayais d'avancer, plus je reculais et me détestais moi-même.
Et puis IL est réapparu dans ma vie et on a commencé à s'écrire :love16: , n'osant pas nous parler (trop de non-dits)... Et les choses ont pris de l'ampleur (sans que je sois infidèle à mon mari), j'ai commencé à m'aimer à travers son regard et à croire que je pouvais réaliser toutes les belles et grandes choses qui me tenaient à coeur.
Je pense que je n'aurais jamais pu vivre cet amour si je n'avais pas d'abord vécu une situation d'où l'amour était absent... Je remercie mon mari pour ne pas m'avoir donné d'amour (ce n'est pas de sa faute, nous ne sommes pas faits l'un pour l'autre, certaines choses ne se commandent pas), parce que ce n'est qu'après en avoir été privée que j'ai pu comprendre à quel point j'en avais besoin pour vivre. Je ne me demande plus si je le mérite ou pas, je sais juste que j'en ai besoin et que LUI en a autant besoin que moi... Pas besoin de comprendre, il suffit de le vivre !
Alors, du coup, après bien des essais, j'ai trouvé la formule pour ne plus avoir envie de me ruer sur la nourriture :
C'est mon "moi parfait" qui me guide. C'est assez dingue, mais à travers une méditation guidée (en anglais), pendant laquelle je visualise ce moi idéal, je lui demande comment elle en est arrivée là, et au fil du temps, elle me donne des trucs et des petites actions faciles à faire... Elle a commencé par me dire qu'il fallait absolument que j'apprenne à me détendre, à respirer, à trouver le calme intérieur, et petit à petit, j'ai mis en place de nouvelles habitudes alimentaires, qui sont parfaites pour moi (surtout pas "dans la norme", parce que je pense que la majorité des normes sont édictées pour plaire à la majorité (principalement économiques) et pas forcément pour son bien... C'est certainement mon côté rebelle !)...
Pour vous dire : j'ai trouvé la sérénité et ma relation à mon corps, à mes émotions, à la nourriture et aux autres change tout le jour pour le meilleur. J'ai adopté la méthode du Kai Zen (un pas à la fois), je n'ai pas planifié mon "voyage" et je prends plaisir à savourer chaque étape. Je prends le temps de remercier le Ciel pour chaque cadeau et je souris tout le temps.
Après des années de jobs à durées déterminées, de contrats malgré tout précaires (même si je travaille comme enseignante dans le public), mon horizon a fini par s'éclaircir et je suis persuadée que c'est le fait de m'être ouverte à l'amour, de l'avoir accepté, qui m'y a amené. Quand on aime et qu'on accepte d'être aimée en retour :love: , on est libre et c'est dans la liberté seule qu'on se réalise !
:love17: à vous toutes : soyez toutes assurées d'êtres aimées parce que vous êtes belles !

Répondre