Parler du poids sans tabou ? Pitié faites que ce soit vrai !

C'est certainement le plus insupportable, venez raconter votre ressenti.

Modérateurs : Modérateurs, Super Coach

Répondre
crystalfire
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 2
Enregistré le : 14 juil. 2015, 18:55
Où avez vous connu ce site ? : google

Parler du poids sans tabou ? Pitié faites que ce soit vrai !

Message non lu par crystalfire » 14 juil. 2015, 22:53

Bonjour à tout le monde!
Je suis tombée sur ce forum et quand j'ai vu le nom et la description je me suis dit que j'étais peut être tombée sur pile poil ce qu'il me fallait...
Pitié, ne me jugez pas. C'est la seule chose que je demande...
Mon cas est très spécial et du coup j'ai l'impression que personne ne me comprend vraiment. Je souffre de TCA mais en même temps...je ne suis pas vraiment malade.
C'est un peu compliqué mais en fait j'ai des "symptômes" des pro-ana du genre "obsession" pour la minceur, etc. Mais en même temps...comment dire, je garde toujours le contrôle et mes crises sont peu fréquentes et très courtes...enfin bref vous comprendrez plus loin. Pour résumer, je vis avec une TCA mais sans que ça n'influence vraiment ma vie : je suis en très bonne santé, je ne m'isole pas, je ne suis pas déprimée, etc.
Il y a juste UN problème, qui était moindre mais qui ce soir est soudain devenu plus conséquent...comme je l'ai dit précédemment, mon cas est un peu spécial ! Et du coup je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui soit "comme moi". Ca me manquait d'avoir quelqu'un qui pourrait me comprendre, quelqu'un à qui en parler. J'ai trop peur d'être jugée, même par mes propres amis. Je ne pense pas qu'une personne ne connaissant pas les TCA puisse parler sainement de cela avec moi. Mais en même temps j'ai peur de me tourner vers les personnes souffrant de TCA, de peur qu'elles ne m'influencent et me fasse basculer "du mauvais côté" (certes je garde le contrôle depuis plus de 10 ans, mais je ne suis pas infaillible non plus!!!)

Bref, j'ai fini par aller sur un autre forum pour exprimer ce que je vivais et ressentais. C'est là que tout a basculé... J'ai été très méchamment rejetée, on m'a accusée de "prôner" l'anorexie alors que j'avais bien spécifié le contraire dans mon texte, mon post a été modéré et on m'a accusé de vouloir me rendre intéressante. C'est étrange car ces personnes je ne les connais pas, mais j'attendais un soutien de leur part, et leur réaction m'a totalement dévastée. Depuis que j'ai lu leurs messages, je n'ai qu'une envie, c'est de pleurer... c'est la première fois depuis que je souffre de TCA que je suis malheureuse à ce point ! C'est quand même ironique que la maladie n'en soit pas directement la cause, hein ?
Je vais vous mettre le texte que j'avais posté sur l'autre forum en copier-coller, comme ça vous en apprendrez plus sur moi et ce que je vis... En le relisant je me dis que peut-être je me suis mal exprimée à certains moments et que les personnes ont mal compris ce que je voulais dire... mais pas moyen d'en discuter calmement avec elles et de leur expliquer ce que j'ai voulu dire car elles se braquaient direct ! Bref trève de blabla voilà le message!
Je ne vais pas me présenter puisque je préfère rester "anonyme", mais pour vous donner une idée, je suis une fille de 22 ans.
Mon cas est un peu spécial...car je suis malade sans l'être vraiment!!!
Je souffre de ce qu'on l'on pourrait appeler "anorexie" depuis à peu près l'âge de 11 ans...pourtant malgré certains symptômes je suis tout sauf malade! (pour info, je pèse actuellement 54-55kg pour 1m69 ce qui est dans la norme ;) )

J'ai commencé, pour une raison qui reste un peu obscure, à complexer sur mon poids...j'ai donc commencé sensiblement à manger moins et à faire du sport en "secret". J'ai pas mal maigri, mais je me sentais mieux. Malheureusement ma mère s'en est rendu compte et a commencé à me dire que j'étais "anorexique" mais pas de la façon dont on parle à quelqu'un de malade mais plutôt sous forme d'un reproche. Elle m'a alors forcé à arrêter la danse, et ça m'a vraiment fait beaucoup de peine d'être punie pour cela... d'être punie parce que je me sentais mieux avec quelques kilos en moins!
J'ai repris un peu de poids, mais depuis je n'ai jamais totalement "guéri". Je refais des crises de temps à autres, elles peuvent durer de quelques semaines à quelques mois. Lors de ces crises, je fais tout pour manger moins (c'est plus facile depuis que je ne suis plus chez mes parents la semaine), je fais beaucoup de sport et je suis obsedée par mon poids. Je vais sur des sites de pro-ana et je regarde des Thinspo... ouais je parais comme une nana très malade mais je n'ai pas l'impression de l'être (ou peut être juste mentalement)
Cela peut paraître étrange, mais ces crises sont les moments de ma vie où je me sens le plus vivante, ou je me sens vraiment bien (surtout quand je constate la perte de poids). Je n'ai quasiment jamais atteint un sous-poids (je suis souvent à un IMC de 18,5-19 donc à la limite). Je pourrais aller en dessous mais en général mes crises s'arrêtent avant (en général la fin de ces crises est due à une influence des autres éléments de ma vie, comme les études auxquelles je tiens énormément, et j'ai toujours peur de les rater si jamais je mange peu et ne suis pas "au meilleur de ma forme", eh oui la raison l'emporte sur mon bien-être moral...)

Ah oui et même lors de mes pertes de poids les plus importantes, je n'ai jamais perdu mes cheveux ou arrêté d'avoir mes règles! Alors faut arrêter de dire à toutes les nanas déjà minces qui veulent perdre du poids ce genre de conneries! Avec un IMC à 15 oui le risque est là, mais arrêtez de faire chier les nanas qui ont un IMC à 18 ! (bon après ça dépend des personnes aussi, hein!).
Je n'ai jamais eu non plus de perte de tonus, de fatigue ou quoi que ce soit. Lors de ma plus grosse perte de poids (après une opération), j'étais vers les 51-52kg, et du coup tout le monde se conduisait comme si j'étais mourrante et les médecins ne voulaient même pas que je me lève pour aller aux toilettes (et la bassine pour faire pipi c'est vraiment NUL), bah dès qu'ils avaient le dos tourné j'y allais aux toilettes, et aucun souci pas de vertige ni rien! Quand je suis rentrée à la maison quelques jours après ma mère voulait pas que je sorte pendant 2 semaines, bah j'ai cru péter un cable j'étais une vraie boule d'énergie j'ai cru devenir folle à rester enfermée ainsi! En fait plus je maigris plus je suis en forme j'ai l'impression ^^

Je ne veux pas essayer de "guérir" car premièrement je ne me sens pas malade. Ces crises, elles font partie de moi et j'ai l'impression que je ne pourrais plus m'en passer. Elles rendent ma vie meilleure. Contrairement aux anorexiques dont on entend parler, je ne m'isole pas, je continue à voir mes amis, je ne suis pas déprimée...ces crises me font me sentir mieux...
Elles surviennent en général quand je ne vais pas super bien, quand j'ai pas trop le moral, comme pour m'aider à remonter la pente. Et en général lors de ces périodes de stress j'ai tendance à grignoter et à prendre vite des kilos...même si c'est qu'un petit kilo, mon corps le sent et HOP il déclenche une crise!
Et je me sens tellement mieux quelques semaines après...

L'anorexie est une maladie c'est vraie, mais contrairement à ce que l'on peut dire, "pro-ana" peut être aussi un mode de vie. Il faut juste connaître ses limites... Moi je sais que mon corps se régule lui-même, m'amène ces crises quand j'en ai besoin, les arrête avant que je n'aille trop loin. L'anorexie est une spirale infernale mais j'ai l'impression qu'elle est incapable de m'aspirer réellement, je reste juste à la surface et c'est agréable...
Jamais je ne souhaiterais devenir un sac d'os de 40kg, même si je l'avoue en pleine période de "crise" certaines photos Thinspo me donnent envie de pousser mes limites plus loin que jamais...mais au final ce n'est qu'un "fantasme" et je sais que ce n'est pas vraiment ce que je veux!

Voilà j'avais envie d'en parler car personne dans mon entourage n'est apte à comprendre (ma famille me lance toujours des "piques" sur ma minceur, comme par exemple quand je finis pas mon assiette "c'est parce que tu as grossis que tu manges pas?" d'un air de dire "tu es ridicule tu es déjà super mince!" ). Je m'en fiche d'être déjà mince ou pas. Je m'en fiche du regard des autres. Ce que je veux c'est me sentir bien dans mon corps! Voir ces kilos sur la balance ou dans le miroir ne me fais pas peur, je veux juste me sentir bien.

Je vais finir ce petit coup de gueule par ceci : je trouve ça honteux qu'on dise à une nana à peine trop maigre qu'elle est "malade" qu'elle met sa santé en danger, alors qu'une nana avec 15kg en trop on lui dit "oh t'es belle avec tes rondeurs". Oui une nana obèse a de très gros risques pour sa santé, autant qu'une "anorexique" avec un IMC à 15 ! Mais du coup une nana à qui il manque 4-5kg n'est pas forcément plus en danger qu'une nana avec un léger surpoids (je ne suis pas médecin mais c'est mon avis, et puis j'ai quand même fait de longues études scientifiques donc bon ;))

Donc voilà, j'en ai marre de recevoir des remarques du genre "mais t'es assez maigre!". Non, seul mon corps est capable de déterminer quand je le serai "assez". Je suis assez grande et assez raisonnable pour le sentir, et si j'ai envie de perdre 1 ou 2kg c'est mon problème!! Certes ça peut être vexant pour une nana qui fait 10kg de plus que moi quand je dis que je veux perdre un peu mais c'est comme ça, on est pas tous foutus pareil! Et si elle est bien à ce poids là tant mieux pour elle, chacun son métabolisme! Perso quand j'ai voulu perdre un peu, j'ai calculé les calories que je devais prendre chaque jours : 1200kcal...ok c'est déjà ce que je mange habituellement donc ça va pas m'aider à perdre xD. Certains diront ohlala c'est pas beaucoup niania...bah écoutez ça fait 10 ans que je mange comme ça et ma foi, je vais très bien! Je fais du sport (quand mes études m'en laisse le temps), je sors, etc. Et je ne chope pas plus les maladies que les autres (parfois même moins, je suis souvent la seule à échapper aux épidémies d'hiver^^). Certes je suis un peu frileuse, mais ça a toujours été le cas même avant de connaitre "ana".

Désolée pour ce pavé j'espère que quelqu'un prendra le temps de le lire! Je tiens à mettre en garde les nana qui pourront lire ce message : je ne prône pas du tout l'anorexie! Celles qui sont pro-ana, surtout prenez soin de vous, ne sombrez pas! J'ai la chance de garder le contrôle et que ce mode de vie m'aide à aller mieux mais tout le monde n'est pas capable de cela et beaucoup peuvent aller trop loin et mettre leur vie en danger! Si vous n'êtes pas sures d'être capable de rester lucides alors arrêtez avant qu'il ne soit trop tard et que vous ne finissiez à l'hôpital!

Ah et au passage j'aimerais savoir si d'autres personnes sont dans le même cas...je n'ai pour le moment trouvé sur le net que des "vraies" anorexiques qui mettaient leur vie en danger, ou des gens totalement fermés d'esprit "t trop maigre sale sac d'os va bouffer un bic mac" mais n'y a-t-il vraiment personne qui utilise ce mode de vie pour se sentir mieux, tout en préservant sa santé ? merci
Voilà, je tiens à insister (je suis peut-être lourde, mais j'ai pas envie que mes propos soient mal interprétés!) : je ne prône pas du tout l'anorexie! Je sais que certaines personnes sur ce forum sont probablement en train de se battre pour s'en sortir et je dis bravo à vous ! Ce serait une insulte pour vous d'encourager les gens à le devenir! J'ai conscience que les pertes de poids extrêmes sont dangereuses pour la santé et parfois mortelles! Malheureusement, chez moi tout n'est pas si simple...on m'a déjà dit que j'étais "un paradoxe ambulant". Et c'est vrai...alors que la plupart des gens perdant trop de poids se sentent faibles et fatigués...moi c'est dès que je prends des kilos que je me sens mal. Pas mal dans ma peau non! Juste mal...comme si j'étais malade. Je me sens fatiguée, je n'ai plus la force ni l'envie de rien faire. Ces crises d'anorexie, même si elles viennent d'une maladie mentale, me permettent d'aller mieux ! Est-ce que je suis censée laisser ma santé de côté, juste pour faire plaisir aux gens et être dans la norme en ayant un IMC de 20 ? Dois-je choisir entre être exclue à cause de mes différences ou sacrifier ma santé et mon bien-être ?
Je sais que c'est étrange d'utiliser ces crises pour aller "bien" et s'autoréguler (puisque les crises s'arrêtent dès que j'atteins un poids où mon corps se sent bien (et jamais un poids dangereux ou trop bas), et je sais également que si j'ai la chance d'avoir ce "contrôle" incroyable depuis 10 ans, il se peut qu'un jour je perde ce contrôle... si ce cas là arrive, oui je consulterai un médecin....mais pour l'instant je ne peux pas me priver de ces crises sans lesquelles je pense, je n'aurais jamais réussi à surmonter autant d'obstacles dans ma vie.

Merci de m'avoir lue. Et encore une fois, je vous en prie, ne me jugez pas :( je suis ce que je suis et m'enfoncer ne m'aidera pas...

ps : je sais que je n'ai pas fait de présentation sur ce forum, mais vu comme j'ai été accueillie et traitée sur le dernier forum où je suis allée, permettez moi d'attendre de voir le type de réponse que je reçois à ce post...si je vois qu'ici les gens sont bienveillants, j'irai me présenter avec plaisir ;)

Elaia
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 4
Enregistré le : 26 avr. 2015, 14:37
Où avez vous connu ce site ? : amies

Re: Parler du poids sans tabou ? Pitié faites que ce soit vr

Message non lu par Elaia » 23 juil. 2015, 23:00

Bonjour,
Ce que tu appelles tes "crises", à toi, elles t'embêtent ou pas ? (en faisant abstraction de ce que te disent les autres, ou de la mesure mathématique de ton poids). Tu as peur de trop maigrir un jour ? ou tu es plutôt confiante dans le fait que tu t'arrêteras toujours à la limite ?

crystalfire
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 2
Enregistré le : 14 juil. 2015, 18:55
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Parler du poids sans tabou ? Pitié faites que ce soit vr

Message non lu par crystalfire » 08 août 2015, 14:38

Bah non elles ne me gênent pas, au contraire elles me font me sentir mieux... Comme tu l'as dit, ce qui me gêne c'est le regard des gens par rapport à cela, et le fait qu'ils aient du mal à comprendre ma situation.
Je ne pense pas "trop maigrir", comme je l'ai dit je garde le contrôle. En plus le fait de garder une vie sociale empêche les crises de trop durer (je peux clairement pas dire non quand des amis m'invitent à aller manger une pizza xD). Par exemple là je reviens d'une semaine de vacances avec des amis, bah j'ai pas beaucoup fait attention à ce que je mangeais ou à mon poids (alors qu'avant de partir j'étais en "crise" depuis 2-3 semaines).

PikPik
Star forumnesque
Star forumnesque
Messages : 2482
Enregistré le : 20 mai 2008, 12:43
Localisation : Belgique

Re: Parler du poids sans tabou ? Pitié faites que ce soit vr

Message non lu par PikPik » 16 août 2015, 17:10

Bonjour, alors continuons donc dans le paradoxe :grin: ...vu que je suis plutôt de l'autre côté "obscur" de l'IMC, à savoir l'obésité morbide.
Je vois tout à fait de quoi tu parles...la sensation de contrôle sur soi est euphorisante, je l'ai développée entre 19 et 25 ans...avec le recul (ça fait 20 ans tout ça, ça date), ceci était dû au fait que ma vie était en déséquilibre, je venais de perdre ma mère et me retrouvais avec mon père et mon frère qui sombraient dans la dépression.
Cette sensation de pouvoir contrôler les évènements, en l’occurrence mon poids, me donnait l'impression de détenir un pouvoir sur ma vie, même si ça ne réglait pas les problèmes de fond. Je ne cherche pas à te juger, loin de là, je préférerais qu'on continue à en discuter, si tu en as envie. Seulement le contrôle risque de t'échapper car ta vie subira des changements, comme le boulot, la vie de couple, les enfants, les réussites et les emmerdes...tout ça va fragiliser le contrôle et ton organisme risque de réagir un jour en cessant de vouloir t'obéir. Pour finir, je dirai que, non, tu ne me sembles pas malade, que je comprends la fascination pour le "pro-ana" mais tout comme le serpent fascine, ce n'est que pour mieux faire oublier qu'il est dangereux.
Image
Reprise du combat : 09/01/2017
1er round: 105kg et adieu l'obésité sévère---> ok, ma poule, ça, c'est fait!
2e round: 92kg et sortir de l'obésité moyenne---> inzepokète!
3e round: 79kg et bye bye l'obésité tout court!
4e round: 72kg et se maintenir juste en "surpoids"

Répondre