Nos lectures, nos critiques

Ici, vous pouvez parler de tout et de rien. Le but est de s'amuser et de rigoler ensemble sur des sujets très divers

Modérateurs : Modérateurs, Super Coach

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 17 oct. 2012, 12:59

ket45 a écrit :ca a l air tres touchant j ai eu le livre a la bibliotheque
Que peut-on imaginer de pire pour un père que de réaliser, impuissant, que sa fille a disparu ? Tim Blake, père de famille divorcé, mène une vie paisible. Sydney, sa fille de 17 ans, a trouvé un petit boulot d’été dans un hôtel. Ce matin-là, elle s’en va et lui promet d’être de retour pour dîner. Mais le soir, elle ne rentre pas et ne laisse pas de message ; les autres soirs non plus. Tim mettra tout en œuvre pour retrouver Sydney...
Image
je n aie pas encore finie mais il nous tiens vraiment en haleine a bientot bonne lecture
je l'ai lu également (je ne sais plus si j'avais posté à ce sujet ;personnellement j'ai trouvé l'écriture facile a lire ,l'intrigue intéressante .Moi aussi je vous le conseil.
Image

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 27 oct. 2012, 23:10

Image

Arrêtez-moi là! de Iain Levison
Quand une journée de travail ordinaire se transforme en un interminable cauchemar,quand tout les éléments sont contre vous ,que personne ne vous croit...et puis le couloir de la mort.La descente aux enfer d'un homme qui clame son innocence.Un livre captivant ,tres bien écrit.
Image

Avatar du membre
ket45
Amateur
Amateur
Messages : 276
Enregistré le : 11 nov. 2008, 16:40
Localisation : nord

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par ket45 » 01 nov. 2012, 17:02

en ce moment je lit ImageParce qu'elle a fui l'Egypte sans l'autorisation de son mari musulman en emmenant avec elle ses deux petites filles, Jacky Trevane est accusée d'avoir commis un grave péché envers l'islam et vit aujourd'hui sous la menace d'une fatwa.

Ce jugement rendu par un imam la condamne à la peine de mort si jamais elle est retrouvée par son mari. Jacky Trevane est donc vouée à vivre le restant de ses jours en se cachant.

Tout avait pourtant commencé comme dans un conte des Mille et une nuits. Dix mois après son coup de foudre pour un bel Egyptien rencontré lors d'un séjour touristique, Jacky, 23 ans, mettait au monde

Le début d'un enfer. Brimades, humiliations, violences physiques... Jacky Trevane livre ici le récit terrifiant de sa vie jusqu'à sa fuite à travers le désert, ses deux fillettes à la main...

Née en Angleterre, Jacky Trevane réside aujourd'hui quelque part en France. Son nom ainsi que celui des autres personnages de ce récit ont été changés pour les protéger. Parce qu'elle a fui l'Egypte sans l'autorisation de son mari musulman en emmenant avec elle ses deux petites filles, Jacky Trevane est accusée d'avoir commis un grave péché envers l'islam et vit aujourd'hui sous la menace d'une fatwa.

Ce jugement rendu par un imam la condamne à la peine de mort si jamais elle est retrouvée par son mari. Jacky Trevane est donc vouée à vivre le restant de ses jours en se cachant.

Tout avait pourtant commencé comme dans un conte des Mille et une nuits. Dix mois après son coup de foudre pour un bel Egyptien rencontré lors d'un séjour touristique, Jacky, 23 ans, mettait au monde

Le début d'un enfer. Brimades, humiliations, violences physiques... Jacky Trevane livre ici le récit terrifiant de sa vie jusqu'à sa fuite à travers le désert, ses deux fillettes à la main...

Née en Angleterre, Jacky Trevane réside aujourd'hui quelque part en France. Son nom ainsi que celui des autres personnages de ce récit ont été changés pour les protéger.Parce qu'elle a fui l'Egypte sans l'autorisation de son mari musulman en emmenant avec elle ses deux petites filles, Jacky Trevane est accusée d'avoir commis un grave péché envers l'islam et vit aujourd'hui sous la menace d'une fatwa.

Ce jugement rendu par un imam la condamne à la peine de mort si jamais elle est retrouvée par son mari. Jacky Trevane est donc vouée à vivre le restant de ses jours en se cachant.

Tout avait pourtant commencé comme dans un conte des Mille et une nuits. Dix mois après son coup de foudre pour un bel Egyptien rencontré lors d'un séjour touristique, Jacky, 23 ans, mettait au monde

Le début d'un enfer. Brimades, humiliations, violences physiques... Jacky Trevane livre ici le récit terrifiant de sa vie jusqu'à sa fuite à travers le désert, ses deux fillettes à la main...

Née en Angleterre, Jacky Trevane réside aujourd'hui quelque part en France. Son nom ainsi que celui des autres personnages de ce récit ont été changés pour les protéger.je suis a la page269 mais c est une belle histoire a bientot

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 19 nov. 2012, 19:20

Image

Entrepôts délabrés, quais déserts et brumeux où s'entassent les conteneurs venus du monde entier : Le Havre, comme tous les grands ports, attire gangs de toutes sortes et trafics interlopes. Ancien flic, à la tête d'une société de surveillance, Borel le sait mieux que quiconque, lui qui, depuis la chute du mur de Berlin, a vu grossir le flot des transfuges clandestins de l'Est, et se profiler derrière eux de redoutables mafias. Un soir, il est poignardé par un Roumain qui réussit à prendre la fuite. C'est à Correto, son vieil ami, pilier de la Criminelle depuis vingt ans, qu'il incombe de découvrir ce que peut cacher ce meurtre. Aidé d'un journaliste local et d'un jeune stagiaire qui ' en veut ', il finira par mettre au jour, de l'Europe centrale au Canada via le grand port normand, un trafic où la vie humaine - celle de pauvres types qui ne cherchent qu'à fuir la misère compte pour bien peu... Après La Main morte, grand prix de Littérature policière 1995, et La Nuit des docks, Philippe Huet s'affirme comme l'un des auteurs importants du nouveau polar français.

J'ai un faible pour Philippe Huet,car ja le connais puisqu'il était un ami et collegue journaliste de mon père.Il écrit d'ailleurs d'un style presque un peu journalistique mais cela n'est pas un probleme au contraire .
Image

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 28 nov. 2012, 17:18

je viens de finir un triller que je califierais d'exceptionnel.Captivant ,une lecture facile ,une intrigue particulièrement captivante,on va de rebondissement en rebondissement. de plus c'est un triller ecrit non par un écrivain qui part d'iune seule fiction et un peu d'imagination mais par un specialiste en droit ,criminologue et qui a beaucoup travailler sur l'etude de criminel en serie.Il fait partager plein de reflexion tres pertinante sur le bien,le mal ;les motivations qui poussent au crime etc.. je vous conseil vraiment ce livre .
Image
résumé du livre
Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure...
pour ecouter un extrait du livre:
http://www.audiolib.fr/livre-audio/le-c ... rre-forest
Image

Avatar du membre
ket45
Amateur
Amateur
Messages : 276
Enregistré le : 11 nov. 2008, 16:40
Localisation : nord

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par ket45 » 29 nov. 2012, 14:19

Journaliste pour une dépêche locale, David Harwood pensait avoir eu une bonne idée pour le week-end : quoi de mieux, en effet, qu'une journée dans un parc d'attractions avec leur fils de quatre ans, Ethan, pour changer les idées Imagetres beau beaucoup de suspece

Avatar du membre
ket45
Amateur
Amateur
Messages : 276
Enregistré le : 11 nov. 2008, 16:40
Localisation : nord

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par ket45 » 29 nov. 2012, 14:40

Hélène a 12 ans, c’est une jeune fille comme beaucoup d’autres, sensible et angoissée par le monde des adultes. Un soir elle allume son premier joint. Elle ignore encore qu’elle va être entraînée dans une spirale qui la mènera à l’héroïne.

Personne ne s’en rend compte, ni sa famille ni ses professeurs. Chaque jour est une course effrénée après cette drogue mortelle. Hélène ne s’en sort qu’à l’âge de 18 ans, après six années gâchées qui ont failli lui coûter la vie.

Aujourd’hui, dans ce témoignage bouleversant et utile, elle raconte ses années de descente aux enfers. Pour tous les enfants qui allument un joint, parce qu’ils doivent savoir que c’est un geste qui peut tout faire basculer.

Un cri de révolte mais aussi d’espoir qui montre la difficulté des jeunes à trouver leur place dans le monde d’aujourd’hui
Imageje ne l aie pas encore finie biographie interressante pour comprendre le malesse des jeunes

Avatar du membre
Noella
Co-Admin/Modératrice
Co-Admin/Modératrice
Messages : 13308
Enregistré le : 30 janv. 2005, 21:36
Localisation : Picardie

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par Noella » 22 déc. 2012, 19:47

J'ai cédé à la liesse populaire en lisant le fameux porno-soft Cinquantes nuances de Grey de E.L. James

Image


Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…



Bon alors que dire.... Il est vendu comme le livre porno soft de la ménagère de plus de 30 ans, il est vendu comme dur à lire car initiation au BDSM (« Bondage, Discipline, Domination, Soumission, Sado-Masochisme »).
En réalité, honnêtement, on a surtout les aliments de base de tout bon livre harlequin: une jeune femme vierge et intelligente qui croise un bel homme riche et torturé et qui va tomber amoureuse de lui. Et lui, il est attiré par elle malgré qu'elle soit très différente de toutes ses conquêtes, et il va donc l'initier à son truc le BDSM.
Alors oui, les scènes sont crues mais honnêtement j'ai lu bien pire dans certains livres Harlequins (la collection Spicy notamment^^).
Quant au côté sado-maso, franchement là encore j'ai lu pire et dans des livres qui ne se disaient pas sado-maso, eux!

L'histoire d'amour est sympa, c'est vrai. On se prend de compassion pour ces deux-là car elle, elle voudrait aimer ce qu'il aime, mais elle n'y parvient pas. Du coup, ils souffrent tous les deux... Classique dans les histoires d'amour, n'est-ce pas.

Bref, j'ai lu ce livre en 3-4h (il fait plus de 600 pages je crois), j'ai passé un bon moment, mais ça n'est pas non plus un livre inoubliable. Il y a eu beaucoup de battage pour pas grand chose.

Deux autres tomes sortent ou sont sortis:

- 50 nuances plus claires
- 50 nuances plus sombres

Je ne sais pas si je les lirai... peut-être juste pour juger à bon escient :smile:
Noëlla,

Psychologue clinicienne - Psychopathologue.
Auteure et co-administratrice du site
zero-complexe.com

Avatar du membre
Noella
Co-Admin/Modératrice
Co-Admin/Modératrice
Messages : 13308
Enregistré le : 30 janv. 2005, 21:36
Localisation : Picardie

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par Noella » 22 déc. 2012, 19:51

Par contre, si vous voulez un truc érotique qui, à mon sens, stimule bien plus nos sens, je vous conseille: Rendez-vous de Megan Hart.

Image

Chaque premier vendredi du mois, Sadie a rendez-vous avec ses fantasmes les plus secrets. Un homme dont elle ne connaît que le nom, Joe, la retrouve dans un parc à l'heure du déjeuner et lui raconte ses dernières nuits d'amour. Troublée, Sadie l écoute lui dévoiler comment il séduit chacune de ses conquêtes et lui décrire chacune des caresses qu'il leur prodigue... Ces nuits sulfureuses existent-elles autrement que dans l'imaginaire du mystérieux Joe ? Qu'importe : pour Sadie, seul compte le plaisir qu'elle prend à ces récits brûlants qu'elle attend chaque mois avec plus d impatience, et bientôt, ce qui a commencé comme un jeu devient pour elle un indispensable rendez-vous.
Comme si, l'espace d'un instant, les mots de Joe lui permettaient d'oublier la réalité bouleversante qui l'attend chez elle. Mais peut-elle continuer à se laisser prendre au jeu des fantasmes de Joe sans franchir la limite qu ils se sont fixée ?


En dehors des aspects érotiques, c'est vraiment une très jolie histoire, très émouvante. J'ai beaucoup aimé. Je vous mets le commentaire que j'avais mis sur amazon:

Ce livre n'est pas juste une histoire "spicy". C'est une belle histoire de vie et d'amour.
Je pense qu'il est essentiel de garder le secret sur la vraie histoire de Sadie afin que chacun ait, comme moi, la surprise.
Parce que, quand même, pourquoi être si attirée par cet inconnu qui lui raconte ses aventures encore et encore?
Pourquoi cette sexualité fantasmée est si importante pour Sadie?
Pourquoi, au fond, sa féminité ne peut être que touchée par ces récits?

Je vous laisse le découvrir.

Pour ma part, j'ai passé un très beau moment. J'ai été très touchée par l'histoire de Sadie, puis par leur histoire.
J'ai vraiment craint que Joe et elle ne puissent se rejoindre.
J'ai vibré avec eux.

Un vrai bon moment.
Noëlla,

Psychologue clinicienne - Psychopathologue.
Auteure et co-administratrice du site
zero-complexe.com

Avatar du membre
Naurile
Star forumnesque
Star forumnesque
Messages : 2427
Enregistré le : 20 mai 2010, 16:20
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : Nièvre

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par Naurile » 23 déc. 2012, 17:02

Bonjour !

Pour découvrir ma dernière critique sur La Théorie Gaïa de Maxime Chattam, rendez-vous sur mon blog : http://leslecturesdenaurile.wordpress.com/

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 28 déc. 2012, 19:50

Image
ce livre dernier né de Dorothy Koomson était en avant premiere chez France loisirs et je me suis laissée tentée il y a quelques temps et maintenant je vois qu'il est aen vente au prix ridicule de 0€33!! :sad: :shock: si il vous tente je vous mets le lien:
http://adhesion.france-loisirs.com/Litt ... -3687.aspx

en ce qui est de l'histoire voici tout d'abord le synopsis:
Libby vit une belle histoire avec Jack, jusqu’au jour où un terrible accident de voiture jette un voile de soupçon sur son mariage. Eve, la première femme de Jack, est morte dans d’étranges circonstances. Libby doit-elle également se croire en danger ?
En mettant la main sur le journal intime d’Eve, elle comprend que ses craintes sont plus que fondées. Dans sa grande demeure de Brighton, Libby sent la menace se rapprocher…

en fait elle va découvrir pas le biais de journeaux intime de Eve,la veritable histoire de celle ci et decouvrir les veeritables visages de personnes "bien sous tous rapports".
J'ai plutot bien aimé,j'avais hate de decouvrir le denouement .Il est plustot facile à lire mais j'ai trouvé aussi un peu trop de guimauve et de condescendance .Des annectotes un peu tirée par les cheveux,quelques facilites .Mais dans l'ensemble un bon divertissement.
Image

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 28 déc. 2012, 19:55

si vous souhaitez profiter desd offres d'accueil de Frances loisirs je peux vous parrainer et vous aurez un second cadeau et moi aussi j'aurais un cadeau .... :lol: bisous.
Nanouchka
Image

Avatar du membre
doty
Cocktail citronné
Cocktail citronné
Messages : 3762
Enregistré le : 27 juil. 2012, 17:53
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par doty » 29 déc. 2012, 20:53

Image

voici le livre que je viens de finir !



Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancoeurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.


c'est un livre qui se laisse lire mais qui ne mérite pas tout le battage médatique qui a été fait autour de sa sortie !!

Avatar du membre
doty
Cocktail citronné
Cocktail citronné
Messages : 3762
Enregistré le : 27 juil. 2012, 17:53
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par doty » 29 déc. 2012, 20:55

Image

mon livre du chevet du moment ....

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier.
Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l’Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s’effondre dans une mare de sang.
Andrew reprend connaissance le 9 mai 2012… Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage.
À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin.
De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu’au dénouement… à couper le souffle.

Avatar du membre
poussieredefee
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 30
Enregistré le : 10 janv. 2013, 03:31
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : dijon

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par poussieredefee » 11 janv. 2013, 22:20

les livres chez moi c'est comme la nourritureje dois etre boulimique de ce coté la 'remarque celle la fait moins de mal)
j'ai apercu deux trois titres et auteurs que je connais

pour ma part je suis une inconditionnelle de Levy chaque sortie j'achete le livre sans meme lire le resumé ma preference va a toute ces choses qu'on ne c'est pas dite histoire qui me parle beaucoup pour celle qui ne connaissent pas c'estun pere et sa fille qui sont faché et qui vont se retrouver de la facon la plus innatendue le jour du mariage de celle ci (j'en dit pas plus pour celle qui pourrait etre interessé sinon l'intrigue serait completement devoilé)

c'est la meme chose pour Musso et la sans aucundoute ma preference va a la fille de papier histoire dun auteur en mal d'inspiration qui voit l'heroine de son livre inachevé tombé dans le monde réelle pour venir le supplier de terminer son livre magnifique.

werber aussi je suis conquise pourtant le fantastique n'est pas mon domaine mais j'aime son fatalisme et mon préféré est le papillon des etoiles

sinon j adore aussi bellemarre et ces histoires hallucinantes

et plus generalement tout les livres tirés de fait réels je ne suis pas tres roman d'amour mais quand j 'ai que ca a lire je les lis

et petit ajout aussi cheval de guerre (passion des chevaux obligent) pour une fois le film est assez proche du livre
Image

Image

Ce qui ne tue pas rend plus fort (pas convaincu)
Pour toi petite fee de ma vie jamais je ne baisserais les bras tu es mon rayon de soleil ma vie et mon plus beau cadeau

Avatar du membre
Jiij
Addictopassionné
Addictopassionné
Messages : 2184
Enregistré le : 07 juin 2012, 18:10
Où avez vous connu ce site ? : signature

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par Jiij » 24 janv. 2013, 14:30

Voila le livre que je suis en train de dévorer actuellement
Image

Petit résumé
Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s'occuper des enfants mais pas d'utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s'apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même.

Lisez le, moi qui suis pas trop livre, je le dévore tellement l'histoire est prenante!!!

Avatar du membre
Naurile
Star forumnesque
Star forumnesque
Messages : 2427
Enregistré le : 20 mai 2010, 16:20
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : Nièvre

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par Naurile » 27 janv. 2013, 10:16

Oui, ça a l'air d'être pas mal. Il n'y a pas eu un film d'ailleurs adapté ?

Vous pouvez toujours suivre mes lectures sur mon blog, actualisé 1 à 2 fois par semaine : www.leslecturesdenaurile.wordpress.com

Mon dernier coup de coeur date de cette nuit : Sommeil, de Haruki Murakami

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 16 avr. 2013, 19:10

Image

voici le resumé:
Rocher battu par les tempêtes, lieu de cultes primitifs sanctifié par les premiers chrétiens, le Mont-Saint-Michel est loin d'avoir révélé tous ses secrets. Au début du XIe siècle, les bâtisseurs de cathédrales y érigèrent en l'honneur de l'Archange, prince des armées célestes et conducteur des âmes dans l'au-delà, une grande abbaye romane.
Mille ans plus tard, une jeune archéologue passionnée par le Moyen Âge se retrouve prisonnière d'une énigme où le passé et le présent se rejoignent étrangement.
Meurtres inexpliqués, amours périlleuses, secrets millénaires... sur le chemin du temps, de la passion, de l'absolu, la quête de Johanna la conduit inexorablement aux frontières d'un monde dont on ne revient pas indemne.

Roman initiatique, thriller métaphysique, un suspense érudit et fascinant de Violette Cabesos et Frédéric Lenoir.


avis personnel:
j'ai eu plutot du mal pour le lire car il est parfois un peu en longueur par des details tres pointus sur l'architecture ou la vie des moines et les coutumes du moyen age.l'histoire de cette archeologue m'a un peu laissée sur ma fain,je ne l'ai pas trouvée d'un grand interet en soi si ce n'ai le pretexte d'un trait de liaison avec le passé en passant par les trouvailles qu'elle fait.Mais pour les amoureux de romans a fond historique et d'amour a l'eau de rose,je vous le recommande.
Image

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 16 avr. 2013, 19:19

Image

Résumé

M. de Peyrehorade possède une belle statue de Vénus dans son jardin. Son fils, qui doit se marier, accroche la bague en diamant destinée à la mariée au doigt de la statue afin de ne pas être gêné pendant sa partie de pelote basque. Mais, au moment de retirer l'anneau, la statue referme la main.
Quatrième de couverture

Une beauté merveilleuse, un corps parfait, des contours si purs, des formes exquises et voluptueuses. Mais sur son visage, l'incroyable beauté le dispute au dédain, à l'ironie, à la froide cruauté... C'est Vénus sortie de terre, l'idole redoutable et magnifique. Éternelle. Fascinante.

À quoi songeait l'impétueux jeune homme en lui passant l'anneau nuptial ? Le malheureux ! Quel infernal hymen vient-il de sceller ? Car c'est elle qui viendra réclamer son dû le soir des noces !

Le sage se moque des visions et des apparitions surnaturelles. Le raisonneur fait fi des mises en garde, il se rit de prétendus fantômes et des récits à dresser les cheveux sur la tête. Redoutable erreur...
Image

nanouchka
Carotte lavée
Carotte lavée
Messages : 4627
Enregistré le : 13 juil. 2006, 20:24
Localisation : rouen

Re: Nos lectures, nos critiques

Message non lu par nanouchka » 16 avr. 2013, 19:24

je suis en train de lire:

Image
Résumé :
"Il y a quelques années, la police est venue à mon domicile pour enquêter sur la mort de mon mari. Ils en ont conclu à un suicide. Eh bien, ce n'est pas vrai. C'est moi qui l'ai poussé du onzième étage".Une femme pénètre en pleine nuit dans un bureau de police pour confesser le meurtre de son mari. Dix ans jour pour jour après cet homicide déguisé en accident– c'est-à-dire la veille précisément où du point de vue juridique il y a prescription– cette femme, mariée à un homme alcoolique, dépressif et violent qui la battait et battait ses enfants, dévorée de culpabilité et de remords, vient se livrer spontanément. S'engage avec le fonctionnaire de police qui la reçoit et qui l'écoute un échange où les deux êtres, l'homme et la femme, se livrent àune confession intime.Armé d'un tel scénario Eric-Emmanuel Schmitt aurait fait une longue dissertation rhétorique dialoguée sur la question morale de la valeur du crime. Le propos et le talent de Jean Teulé est tout autre. Entre la femme qui s'accuse et le flic qui récuse, l'auteur parvient à faire surgir toute l'humanité du drame. En arrière-plan de ce magnifique petit roman, on voit poindre par petites touches ("Il est, monsieur, des amours sans douceur", "Je vole des roses dans la ville d'à côté où j'habite"), la détresse de vies sociales brisées. Teulé touche juste quand il fait sonner sobrement ces "mots des pauvres gens", comme disait Léo Ferré, qui sont les seules armes des anonymes de l'existence. Et signe un roman certainement plus engagé et profond qu'il n'y paraît.--Denis Gombert.
Image

Répondre