Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Venez partager votre vécu, sans peur du jugement et avec une seule idée en tête: ensemble c'est plus facile!

Modérateurs : Modérateurs, Super Coach

Répondre
Titania
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 2
Enregistré le : 01 sept. 2007, 14:07

Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par Titania » 01 sept. 2007, 14:32

Bonjour !

J'ai découvert ce forum grâce aux fameuses règlettes ( :cool: ) et je me suis dit que mon témoignage pourrait peut-être aider d'autres filles attientes de TCA...

Tout a commencé aux environs de Noël 2000, j'avais 16 ans et demi et j'étais en terminale (famille monoparentale, très bonne élève, pas de petit ami, etc... Le gros stéréotype de l'anorexique) Je suis montée sur la balance et j'ai vu 60. Je n'étais jamais montée au delà de la cinquantaine, ça m'a fait un choc (je mesure 1m67, je n'étais donc pas grosse ! Mais, magazines, télé... Je sentais que je m'éloignais des modèles que je voyais tous les jours...)
J'ai commencé un régime, de plus en plus restrictif, avec du sport, de plus en plus...
Au début de l'été, j'avais perdu presque 15kg. Je ne mangeais pas beaucoup, et je faisais au moins 4h de sport tous les jours (alors que je n'en faisais pas du tout avant) Je me sentais belle, ma famille ne paraissait pas s'inquiéter... Je voulais encore perdre du poids.
Mon gros problème, à cette époque, c'est que j'étais (et j'ai toujours été) gourmande. Difficile pour moi de résister à un gâteau, ou un croissant. Parfois je cèdais. J'ai voulu me faire vomir une fois, je n'y suis pas arrivée. Je me suis dit "si tu te fais vomir, c'est que tu es malade", et je ne voulais pas me dire que j'étais malade. Alors, j'ai trouvé une autre technique compensatoire : faire encore plus de sport.
Et puis, à la rentrée, avec le changement de classe, de lieu de vie, etc... J'ai peu à peu craqué. Avec mes études, j'ai dû renoncé à toutes ce sheures de sport. J'ai même fini par complètement arrêté. J'ai retrouvé le plaisir de manger. Je me croyais "guérie". Mais ce n'était que le début.
En quelques mois, j'ai repris plus de 20kg, à force de manger n'importe quoi et de ne plus bouger. C'est une forme de boulimie aussi, même si je ne me faisais pas vomir et ne faisais plus de sport...
Ma mère a commencé à manifester des signes d'anxiété. Elle m'a emmené voir une endocrinologue (je n'avais plus de règles depuis plus d'un an), puis une diététicienne. J'ai menti sur les interrogatoires alimentaires pour ne pas entendre le diagnostic de TCA...
Puis, j'ai trouvé un copain. J'ai essayé de prendre les choses en mains. Je suis redescendu au poids de départ, les fameux 60kg. Et oui, tout ça pour ça...
Les années ont passé, j'ai continué à faire des crises de "boulimie" (toujours sans compensation), me disant que je ne guérirai sans doute jamais, que j'allais devoir vivre avec ça. Je prenais quelques kg par an, inexorablement.
Enfin, j'ai rencontré mon ami actuel. Nous avons pris un appartement ensemble (depuis décembre) Il est prof ; pendant les vacances il était à la maison tous les jours, moi je travaillais le matin, je n'avais aucun moment seule, pas moyen de me jeter sur un paquet de biscuits en cas d'angoisse. Je me suis dit que c'était lui que j'attendais pour guérir...
Nous nous marions l'année prochaine.
Actuellement, je pèse 71,5 kg, je fais un "régime" pour rentrer dans ma robe (déjà achetée !)
En fait, mon chéri, qui connaît ce que j'ai enduré, ne veut pas entendre parler de régime. Il parle plutôt de "perdre de mauvaises habitudes alimentaires". Nous nous sommes fixés une fourchette de poids, avec une valeur maximale à ne pas dépasser (pour rester celui qui a séduit l'autre), mais aussi une limite inférieure (pour ne pas se laisser emporter dans uneperte de poids qui paraît si facile...) (ma fourchette de poids c'est 62 - 67kg mais je crois que le 62 ce sera pour après le mariage sinon ma robe va flotter !)
Je ne peux pas vraiment dire si je suis guérie. Je sais bien que dans les moments de gros stress et de solitude, j'aurai toujours besoin de petites douceurs. Mais aujourd'hui, je m'accorde 3 biscuits, je referme le paquet et je me dis que le reste sera pour demain. Et je peux vous assurer que je les savoure d'autant plus comme ça !

Je suis étudiante en médecine, je travaille dans un service d'endocrinologie qui prend en charge des anorexiques et des boulimiques. Malgré mon passé, j'ai dû mal à savoir comment les aborder, les aider.
Nous sommes toutes différentes... Mais si mon récit peut être utile à celles, qui, comme moi, ont vécu (ou vivent encore) ce terrible problème alimentaire, je serais bien sûr ravie de parler avec elles...

Courage !
:love1:

norma
Pingouin confirmé
Pingouin confirmé
Messages : 2970
Enregistré le : 21 août 2007, 08:35
Localisation : var est

Message non lu par norma » 01 sept. 2007, 15:25

merci et beau mariage sois heureuse surtout TU LE VAUX BIEN.norma

Blue Butterfly
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 3
Enregistré le : 11 août 2007, 01:09

Message non lu par Blue Butterfly » 16 sept. 2007, 08:51

-
Modifié en dernier par Blue Butterfly le 03 avr. 2010, 20:32, modifié 1 fois.

want_be_perfect
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 27
Enregistré le : 17 sept. 2007, 09:07
Localisation : Suisse

Message non lu par want_be_perfect » 17 sept. 2007, 12:00

ça me donne du courage... merci pour ton témoignage !
bisous et tous mes voeux d'amour pour ton mariage !!
Just be want perfect !

Stéphanie.aline
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 12
Enregistré le : 22 sept. 2007, 21:07

Message non lu par Stéphanie.aline » 22 sept. 2007, 21:52

Salut!! merci pour ton temoignage!! c me redonne le moral à moi aussi ce soir qui me suis vengée tres tres erieux sur le chocolat, et les gateaux
alors que j'avais pris l'habitude de ne plus le faire.Mais depuis quelques temps, j'ai du mal à me cadrer!!
alors oui, ce soir je me sens coupable, et je me reconnais dansce que tu as vécu.
Moi aussi, plus de regles depuis maintanant plus de6 mois, je fais du sport aussi. mais, à chaque dérapage, je m'inflige une punition en ne mangeant quasiment plus. Pour moi je me met au vert!! pour compenser, alors qu'avant, j'arivais à suivre le repas equilibré à la lettre!
Bref, si tu as des conseils à me donner j'enserais ravie, et que toutes celes et ceux qui le veulent aussi!!
Merci à toi pour to temoignage quime redonne de la force de continuer le combat de ma vie pour le moment!!
a tres vite!!

Titania
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 2
Enregistré le : 01 sept. 2007, 14:07

Message non lu par Titania » 23 sept. 2007, 08:38

Bonjour Stéphanie.Aline !

Je n'ai pas vraiment de conseil à te donner... Je pense que le mieux est de se faire suivre par un spécialiste, mais encore faut-il avoir pris conscience qu'on souffre bien d'une maladie et qu'on n'a pas "juste envie de perdre du poids"... Et c'est là le plus difficile.
Quand le déni s'est envolé, la guérison est déjà amorcée.
J'ai vu beaucoup d'anorexiques guérir après une hospiotalisation plus ou moins longue, ou même sans être hospitalisées. Alors courage ! On en viendra toutes à bout ! :mrgreen:

Bisous ! :love1:

Stéphanie.aline
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 12
Enregistré le : 22 sept. 2007, 21:07

Message non lu par Stéphanie.aline » 24 sept. 2007, 12:22

merci pour tout!! je crois qu'effectivement, le plus dur à admettre est qu'on a besoin d'aide,
merci encore, a tres vite!! stephanie. aline

AdelineD
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 2
Enregistré le : 26 avr. 2009, 10:24

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par AdelineD » 26 avr. 2009, 11:26

Bonjour !

Je me permets de remonter ce post : je suis Titania (suite à un problème d'adresse mail, j'ai du créer un nouveau compte) et je viens vous donner quelques nouvelles...

Ce la fait presque deux ans que je suis venue ici pour vous faire le récit de mon combat réussi contre les TCA... Après ces mois de recul, je pense que je peux dire que je suis bien guérie de tout ça ! Bien sûr, personne n'est à l'abri d'une récidive (je parle en termes médicaux, car c'est bien d'une maladie dont il d'agit) et j'ai toujours des petits "coups de moins bien" où la tablette de chocolat manque d'y passer toute entière... Mais, dans l'ensemble, et considérant ma gourmandise naturelle, je peux dire que je m'en suis sortie !

Je viens aujourd'hui pour vous parler du côté obscur des TCA. J'ai à nouveau arrêté la pilule depuis près de 6 mois, dans l'espoir de donner à mon mari le plus des cadeaux... Malheureusement, rien. Pas de règles, plus de règles.
Je me rends compte que les mois de souffrance et des sévices que j'ai infligés à mon corps (et à mon esprit) ont laissé des marques terribles. Mes ovaires se sont "endormis" pour se protéger de ce que je leur ai fait subir, peut-être qu'ils ne se réveilleront jamais. Ma gynéco commence à évoquer une ménopause précoce : je n'ai que 25 ans !
J'ai vaincu l'anorexie, en grande partie grâce à mon mari, mais je pourrai peut-être jamais lui offrir la récompense qu'il mérite tant...

C'est pour vous parler de ça que je reviens aujourd'hui.
Je sais que les TCA sont une maladie vicieuse : on ne se rend pas compte que l'on est malade, on ne le sait pas, on ne voit rien. Parfois, même l'entourage ne voit pas (ou fait mine de ne rien voir, comme ça m'est arrivé) Je n'en veux à personne, même pas à moi, car j'ai été malade, je me suis battue comme je le pouvais et j'ai gagné.
Je sais qu'il ne suffit pas de dire à quelqu'un "Tu es anorexique, soigne-toi si tu ne veux pas qu'il t'arrive la même chose qu'à moi"... Mais je tiens quand même à apporter mon témoignage. Peut-être qu'il servira à éviter que des jeunes filles sombrent dans l'excès des régimes et s'en mordent les doigts après coup, comme moi.
Aujourd'hui, j'ai 25 ans et je n'aurai peut-être jamais la chance de devenir maman, à cause d'une foutue maladie que ceratins considèrent encore comme une lubie d'adolescente capricieuse et superficielle !
Je ne suis pas là pour vous effrayer inutilement, simplement pour vous raconter une histoire vraie, comme il en existe sans doute d'autres, mais dont on parle trop peu...

Merci à vous de m'avoir lue.

Adeline.

chlochette
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 3
Enregistré le : 14 août 2013, 21:41
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par chlochette » 14 août 2013, 21:57

votre dernier message date déjà d'un moment mais peut-être suivez vous encore ce forum.. Merci pour votre témoignage.. cela fait du bien de voir des personnes s'en sortir... Je vais avoir 18 ans et souffre d'anorexie... enfin je peux presque dire "souffrais" d'anorexie... en fait je voulais savoir si vous aviez des conseils lorsque que l'on est dans une phase de "rechute" pour ne pas reperdre les kilos repris... J'ai vraiment envie d'en finir pour de bon avec cette maladie... mais c'est parfois difficile

Avatar du membre
Naurile
Star forumnesque
Star forumnesque
Messages : 2427
Enregistré le : 20 mai 2010, 16:20
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : Nièvre

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par Naurile » 15 août 2013, 09:20

Bonjour Clochette !

J'ai moi-même été anorexique-boulimique pendant plus de dix ans.
Eviter la rechute est un combat de tous les instants, très difficile.
Essaie de te rappeler ce que tu as enduré quand tu étais au plus bas, ça peut peut-être déjà t'aider à ne pas lâcher prise.
Ensuite, tu as 18 ans, tu vas sans doute entamer des études ou alors te lancer dans la vie professionnelle. C'est angoissant, mais il faut te dire qu'il te faudra toutes les forces possibles pour surmonter ce moment.
Enfin, essaie de te préparer des repas complets et équilibrés afin de ne pas tomber dans la phase de boulimie qui suit malheureusement souvent celle d'anorexie. Par repas complet, j'entends protéines, féculents, légumes en proportions suffisantes et à peu près égales le midi et un peu moins de féculents le soir. A cela, il faut ajouter un bon petit déjeuner et des laitages + un petit plaisir dans la journée.

En tout cas, bon courage et si tu as besoin de soutien, n'hésite pas !

chlochette
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 3
Enregistré le : 14 août 2013, 21:41
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par chlochette » 09 sept. 2013, 20:55

Bonjour :)
Merci beaucoup pour votre réponse... je pensais que je recevais un mail lorsque quelqu'un répondait ... désolé :)
effectivement je vais commencer des études et je veux faire tout mon possible pour ne pas rechuter... J'ai, c'est vrai, aussi peur de tomber dans de la boulimie même si pour le moment je n'ai jamais eu aucune crise. Mais si quelqu'un pouvait m'éclairer sur les quantités à manger par repas car j'ai du mal à savoir ce qui est "normal" et aussi sur l'intensité de l'activité sportive que c'est bien d'avoir... en tout cas merci infiniment c'est tellement réconfortant d'avoir une réponse :) si moi aussi je peux vous aider :$

Avatar du membre
Naurile
Star forumnesque
Star forumnesque
Messages : 2427
Enregistré le : 20 mai 2010, 16:20
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : Nièvre

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par Naurile » 10 sept. 2013, 15:49

Bonjour,

Pour ma part, voilà mes journées type qui m'ont permis de reprendre du poids tranquillement :

matin : thé, 2-3 biscottes beurre + confiture ou 30 gr céréales et lait
midi : environ 100 gr de viande, 100gr de l"gumes, 100gr de féculent, 100gr de fromage blanc + 1fruit
soir : 1 tranche jambon, 1 grosse cuillère à soupe de féculent, salade assaisonée, pain, fromage, 1 part de dessert maison, 1 fruit, 2-3 carrés de chocolat, 2 biscuits

Au début, je prenais un complément alimentaire hyperprotéiné le midi à la place du fromage blanc. Ces valeurs sont indicatives. Je n'arrive pas toujors à manger cela.

Pour le sport, il n'en faut pas trop. Etant prof, je suis débout toute la journée, c'est bien suffisant !

chlochette
Fantôme curieux
Fantôme curieux
Messages : 3
Enregistré le : 14 août 2013, 21:41
Où avez vous connu ce site ? : google

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par chlochette » 10 sept. 2013, 20:46

merci beaucoup pour ces réponses rapides :) J'espère que vous allez aussi vous en sortir complétement. moi j'ai l'impression que c'est un combat à chaque instant contre cette petite voix qui me dit que je vais devenir énorme. J'ai vraiment envie de m'en sortir et ça fait du bien de pouvoir discuter...

Avatar du membre
Naurile
Star forumnesque
Star forumnesque
Messages : 2427
Enregistré le : 20 mai 2010, 16:20
Où avez vous connu ce site ? : google
Localisation : Nièvre

Re: Témoignage d'une ancienne Anorexique - Boulimique

Message non lu par Naurile » 11 sept. 2013, 11:04

De rien, c'est vrai que c'est un combat de chaque instant. L'important, c'est que la voix devienne de plus en plus faible. Je ne sais pas si elle pourra s'éteindre un jour, mais il faut essayer de l'étouffer un maximum !

Bon courage

Répondre