Est-il grave de sauter un repas ?

Il n'y a pas de conséquences "graves" pour l'organisme si l'on manque exceptionnellement un repas. Mais le danger reste de prendre l'habitude de cette exception ! Le stress et le manque de temps sont souvent prétextés pour se passer du petit-déjeuner. Certaines personnes espèrent aussi perdre leurs rondeurs en se passant du déjeuner. Mais ces pratiques alimentaires favorisent quelques heures plus tard les envies incontrôlables et un apport beaucoup plus important en calories ! Quand on a le ventre vide, difficile de ne pas "craquer" pour une barre chocolatée.

Régime crétois : mythe ou réalité ?

Le régime crétois est une alimentation que l'on retrouve dans tout le pourtour méditerranéen. Mais en fait de régime, il s'agit plutôt d'une alimentation très saine. L'étude dite "de Lyon"* a démontré qu'une diète méditerranéenne réduit de plus de 70% le risque de récidives et de mortalité chez les personnes ayant déjà subi un infarctus. Le secret de l'alimentation crétoise réside en des repas riches en fibres, vitamines et minéraux. Donc beaucoup de fruits et légumes, du poisson et peu de viande. Les lipides consommés renferment des acides gras mono-insaturés comme ceux de l'huile d'olive. Le beurre quant à lui, se voit banni !

Faut-il se méfier des graisses ?

S'en méfier, oui ; les supprimer, non ! Parmi les lipides, on distingue 3 types d'acides gras. Les saturés (beurre, crème fraîche), si ces acides gras sont consommés en trop grande quantité, le risque d'un problème cardio-vasculaire augmente. Les acides gras mono-insaturés se trouvent dans les huiles d'olive ou de colza ; ils protègent l'appareil cardio-vasculaire et régulent le taux de cholestérol. Les acides gras poly-insaturés (oméga 3 et oméga 6, acides gras essentiels), présents dans les huiles végétales comme l'huile de tournesol, de soja, ou de poisson, sont bénéfiques pour le système artériel, dans le cadre d'une consommation maîtrisée. Les acides gras se révèlent en général bénéfiques pour l'organisme mais il faut les consommer de façon modérée (1g d'huile contient 9 calories !) et varier les différents apports. Mais surtout, il faut se méfier des graisses cachées… dans le chocolat, les crèmes dessert, les viennoiseries…

Quelle différence y a-t-il entre un diététicien et un nutritionniste ?

Diététicien, nutritionniste. Blanc bonnet et bonnet blanc ? Pas vraiment. Si les deux sont des professionnels de l'alimentation, le diététicien détient un diplôme obtenu à la fin d'une formation dédiée à l'alimentation (Bac +2) alors que le nutritionniste a suivi des études de médecine avant de se spécialiser dans la nutrition. Le diététicien équilibre le régime alimentaire de ses patients par le biais de méthodes naturelles (rythme de vie, types d'aliments.) mais ne peut leur administrer de médicaments, contrairement au nutritionniste.

* En 1988, l’étude menée à Lyon par Serge Renaud (Lyon Heart Diet Study) a remis à l’honneur le bénéfice santé de l’alimentation méditerranéenne. Elle a été conduite sur une population ayant déjà été victime d’un infarctus du myocarde et a observé une baisse de 75 % du nombre de rechutes chez les patients suivant un régime d’inspiration crétoise par rapport à un régime classique.

Source: carrefour.fr

Interview du nutritionniste: Dr Régis Piquemal, diplômé du DESC de Nutrition. Chef de service de l'unité de médecine interne. Centre hospitalier de Blois.


Retour à la liste des articles