L'hyperphagie et sa psychopathologie

Plan de l'article:

I- Epidémiologie
II- Les signes somatiques
III- Approche psychopathologique de l'hyperphagie
IV- Les autres formes d'hyperphagie.


I- Epidémiologie.

Les critères diagnostiques du Syndrome d'hyperphagie incontrôlée (Spitzer et al., 1993) :
Episodes récurrents d'hyperphagie (hyperalimentation), caractérisés par la prise, en une courte période de temps (moins de deux heures), d'une quantité de nourriture dépassant notablement ce que la plupart des personnes mangent dans le même temps et les mêmes circonstances. La personne n'a pas l'impression d'avoir le contrôle de sa prise alimentaire ni la possibilité de s'arrêter.


II- Les signes somatiques selon le DSM-IV.

Durant les épisodes d'hyperphagie, au moins trois des critères suivants d'absence de contrôle sont présents :
A. Épisodes récurrents de crises de boulimies (" binge eating "). Une crise de boulimie répond aux 2 caract-éristiques suivantes :
    1) Absorption, en une courte période de temps (moins de 2 heures), d’une quantité de nourriture dépassant notablement ce que la plupart des personnes mangent dans le même temps et dans les mêmes cir-constances.
    2) Sentiment de perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise (par exemple, senti-ment de ne pas pouvoir s’arrêter de manger ou de ne pas pouvoir contrôler ce qu’on mange ou la quantité de ce qu’on mange). B. Durant les crises de boulimie, au moins trois des critères suivants d’absence de contrôle sont présents :
    1) Prise alimentaire nettement plus rapide que la normale.
    2) L’individu mange jusqu’à l’apparition de sensations de distension abdominale inconfortable.
    3) Absorption de grandes quantités d’aliments sans sensation physique de faim.
    4) Prises alimentaires solitaires afin de cacher aux autres les quantités ingérées.
    5) Sensations de dégoût de soi, de dépression, ou de grande culpabilité après avoir mangé.
C. Le comportement boulimique est source d’une souffrance marquée.
D. Le comportement boulimique survient en moyenne au moins 2 fois par semaine sur une période de 6 mois.
E. Le comportement boulimique n’est pas associé à des comportements compensatoires inappropriés (par exemple vomissements, prise de laxatifs, exercice physique intensif), ne survient pas au cours d’une Anorexie mentale (Anorexia nervosa) ou d’une Boulimie (Bulimia nervosa).


III- Approche psychopathologique de l'hyperphagie.

Signes psychopathologiques:
    * Faible estime de soi.
    * Épisodes de compulsion alimentaire.
    * Diètes répétitives où l'entourage en vient à se demander si la personne ne sombre pas dans l'anorexie nerveuse.
    * Obsédée par son poids.
    * Perturbation de l'image corporelle.

Les personnes qui souffrent de ce désordre alimentaire n'utilisent pas de moyens pour se purger et se débarrasser de l'excès d'aliments consommés.
Les personnes aux prises avec ce désordre alimentaire ressentent souvent une perte de contrôle d'elles-mêmes lorsqu'elles mangent. Durant les périodes de stress, elles mangent une énorme quantité de nourriture et ne s'arrêtent que lorsqu'elles se sentent complètement "remplies" et même jusqu'à se sentir nauséeuses.
La plupart des gens souffrant de ce problème sont obèses ce qui entraînent parfois des problèmes de santé, mais aussi on retrouve souvent chez ces personnes des épisodes de dépression.


IV- Les autres formes d'hyperphagie.

- la phagomanie : habitude de grignoter entre les repas, non motivée par la faim,
- la sitiomanie : absorption impulsive de quantités énormes de nourriture.
- la voracité et la gloutonnerie : désir ardent et insatiable de manger sans prendre le temps d'apprécier.

Elles n'ont pas de signification univoque. Elles se rapportent :
- soit à une hyperphagie sans problème émotionnel, liée à des habitudes alimentaires ou à des facteurs héréditaires,
- soit à des hyperphagies réactionnelles compensatrices (notamment sur le fond dépressif).


Commentaires

Echange entre membres du forum

Vous pouvez aller voir les témoignages des membres du forum ici : http://www.zero-complexe.com/forum/anorexie-boulimie/hyperphagiques-est-ici-defoule-t5625.html